Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Douleur biliaire en l’absence de calculs biliaires

Par Ali A. Siddiqui, MD, Thomas Jefferson University Hospital

Une douleur similaire à celle qui est provoquée par les calculs biliaires survient parfois chez des personnes qui n’ont pas de calculs biliaires, ou qui ont des calculs biliaires trop petits pour être détectés par échographie. Cela s’appelle la douleur biliaire alithiasique.

La douleur biliaire alithiasique est plus fréquente chez les femmes jeunes.

Ce trouble peut se développer quand la bile (produite par la vésicule biliaire) ne passe pas à travers les canaux biliaires dans l’intestin grêle comme elle le fait normalement. Le passage de la bile peut être ralenti ou bloqué parce que

  • Des calculs biliaires, qui peuvent être trop petits pour une détection par échographie, sont présents.

  • La vésicule biliaire ne se vide pas normalement, pour des raisons inconnues.

  • Les voies biliaires ou l’intestin grêle sont excessivement sensibles.

  • Le muscle en forme d’anneau entre la jonction du canal cholédoque et du canal pancréatique et l’intestin grêle (sphincter d’Oddi) présente un dysfonctionnement.

  • Des calculs biliaires peuvent avoir obstrué les canaux puis avoir été évacués avant d’être détectés.

Certaines personnes qui ont une douleur biliaire alithiasique finissent par développer d’autres troubles inexpliqués (fonctionnels) du tube digestif.

Les médecins suspectent ce trouble si la personne éprouve une douleur biliaire, mais que l’échographie ne révèle pas de calculs.

On ne sait pas quelle est la meilleure manière de confirmer le diagnostic. Habituellement, on effectue une choléscintigraphie, qui est un type de scintigraphie ( Examens d’imagerie du foie et de la vésicule biliaire : Scintigraphie radio-isotopique), après avoir administré à la personne un médicament qui provoque une contraction de la vésicule biliaire. Si la vésicule biliaire ne se contracte pas complètement, l’ablation de celle-ci peut permettre une résolution des symptômes.

L’ablation chirurgicale de la vésicule biliaire (cholécystectomie) est généralement pratiquée à l’aide d’une sonde flexible à fibres optiques appelée laparoscope. Après avoir pratiqué de petites incisions dans l’abdomen, le laparoscope et des instruments chirurgicaux sont insérés à travers les incisions. Les médecins utilisent ensuite les instruments pour retirer la vésicule biliaire.

La cholécystectomie peut aussi permettre une résolution des symptômes si ceux-ci étaient causés par des calculs biliaires trop petits pour être détectés par échographie.