Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Cancers primitifs du foie

Par Steven K. Herrine, MD, Thomas Jefferson University;Sidney Kimmel Medical College

Les cancers primitifs du foie sont des cancers qui trouvent leur origine dans le foie. Le carcinome hépatocellulaire (hépatocarcinome, Carcinome hépatocellulaire) est le plus fréquent. Au départ, un cancer du foie ne provoque que de vagues symptômes (comme une perte de poids, une perte d’appétit et de la fatigue). Le diagnostic est donc souvent posé tardivement, et le pronostic est généralement médiocre.

Autres cancers primitifs du foie

Les autres cancers primitifs du foie sont peu fréquents ou rares. Une biopsie est généralement nécessaire pour poser le diagnostic. Le pronostic est mauvais chez la plupart des personnes atteintes de ces cancers. Si le cancer n’a pas encore métastasé, il peut parfois être enlevé. Après l’ablation, les personnes peuvent vivre quelques années ou plus.

Cholangiocarcinome

Ce cancer à développement relativement lent naît de la muqueuse des voies biliaires intra ou extra-hépatiques. En Chine, l’infestation par des trématodes hépatiques (un parasite) contribue au développement de ce cancer. Les personnes atteintes d’une cholangite sclérosante primitive ( Cholangite sclérosante primitive) sont à risque de développer un cholangiocarcinome.

Souvent les symptômes de la tumeur sont vagues, mais il peut exister une aggravation brutale de l’état général de la personne, une masse dans la partie supérieure droite de l’abdomen, un ictère (coloration anormale jaunâtre de la peau et des sclérotiques), un amaigrissement et une gêne abdominale.

Carcinome fibrolamellaire

Ce type de carcinome hépatocellulaire est rare. Il affecte généralement des adultes relativement jeunes. Il ne survient pas sur un terrain cirrhotique, ni du fait d’une infection par le virus de l’hépatite B ou C, ni d’aucun autre facteur de risque connu.

Le pronostic des personnes atteintes de carcinome fibrolamellaire est généralement meilleur que celui des personnes atteintes des autres types de carcinome hépatocellulaire. Après l’ablation du cancer, nombreux sont ceux qui vivent plusieurs années.

Hépatoblastome

Ce cancer est rare, mais c’est l’un des cancers primitifs du foie les plus fréquents chez les nourrissons. Occasionnellement, il apparaît tard au cours de l’enfance et peut induire la production d’hormones (appelées gonadotrophines) qui entraînent une puberté précoce ( Puberté précoce). Aucune cause n’a été identifiée.

L’état de santé peut se dégrader et une masse être palpable au niveau de la région abdominale supérieure droite.

Angiosarcome

Ce cancer rare naît dans les vaisseaux sanguins du foie. L’angiosarcome peut être dû à une exposition au chlorure de vinyle sur le lieu de travail, par ex. lors de la fabrication de polychlorure de vinyle (PVC), ou à l’arsenic. Cependant, chez la plupart des sujets, aucune cause n’est identifiée.

Diagnostic et traitement

En général, le diagnostic d’hépatoblastome est suspecté lors de la découverte, par le médecin, d’une masse de grande taille au niveau de la partie supérieure droite de l’abdomen d’un enfant qui présente une altération de son état de santé général. Le diagnostic peut être facilité par des analyses de sang pour mesurer les taux d’alpha-fœtoprotéine et des examens d’imagerie. Les taux d’alpha-fœtoprotéine (protéine normalement produite par des cellules hépatiques immatures chez les fœtus) augmentent en présence d’un cancer du foie.

Le cholangiocarcinome dans le foie, le carcinome fibrolamellaire, l’hépatoblastome et l’angiosarcome sont diagnostiqués au moyen d’une biopsie hépatique (prélèvement d’un échantillon de tissu hépatique avec une aiguille pour l’examiner au microscope, Biopsie hépatique).

Le cholangiocarcinome des voies biliaires extra-hépatiques est en général diagnostiqué par des examens radiologiques particuliers (tels que la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique [CPRE] et l’angiographie transhépatique percutanée, Examens d’imagerie du foie et de la vésicule biliaire), ou au cours d’une intervention chirurgicale. Chez deux tiers des personnes, la tumeur est déjà étendue aux ganglions avoisinants au moment du diagnostic.

Fréquemment, le traitement de ces cancers a peu d’effet et la plupart des personnes meurent dans les quelques mois suivant le diagnostic du cancer. Cependant, lorsqu’un cancer est dépisté à un stade assez précoce, il peut être retiré chirurgicalement avec l’espoir d’une survie à long terme.