Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Cancer des glandes salivaires

Par Bradley A. Schiff, MD, Albert Einstein College of Medicine

Les tumeurs malignes des glandes salivaires sont beaucoup moins fréquentes que les tumeurs bénignes ( Excroissances non cancéreuses). Le cancer des glandes salivaires le plus courant est le carcinome muco-épidermoïde, qui peut se former dans une petite glande salivaire (mineure) sur le plafond de la bouche ou comme une grosseur dans l'une des grandes glandes salivaires (majeures), soit sous la mâchoire inférieure ou derrière celle-ci.

La croissance initiale de tumeurs des glandes salivaires peut être douloureuse ou non. Cependant, lorsque ces tumeurs deviennent douloureuses, les douleurs peuvent être aggravées par la prise d’aliments car celle-ci stimule la sécrétion de salive. Si les tumeurs envahissent les nerfs voisins, les personnes peuvent avoir des engourdissements ou des picotements d'une partie de leur visage ou des difficultés à bouger leur visage.

Les médecins font une biopsie (ablation d'un échantillon de tissu pour examen au microscope) de toute glande salivaire anormale. Si la biopsie révèle un cancer, les médecins font alors des tests d'imagerie, comme la tomodensitométrie (CT) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM), pour voir l'étendue du cancer. Comme certains cancers des glandes salivaires peuvent se propager largement, les médecins peuvent aussi faire des tests d'imagerie des poumons, du foie, des os et du cerveau.

La plupart des cancers sont traités par la chirurgie suivie de la radiothérapie. Les médecins tentent d'éviter d'endommager le nerf facial pendant l’opération.