Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Cancer du larynx

Par Bradley A. Schiff, MD, Associate Professor, Department of Otorhinolaryngology-Head and Neck Surgery, Montefiore Medical Center, The University Hospital of Albert Einstein College of Medicine

  • Le cancer du larynx se situe dans la boîte vocale ou les structures environnantes.

  • Les personnes peuvent avoir une voix rauque ou une grosseur dans le cou ou des difficultés à respirer ou à déglutir.

  • Une biopsie est nécessaire pour poser un diagnostic.

  • Le pronostic dépend de l’avancée du cancer.

  • Le traitement est habituellement la chirurgie et/ou la radiothérapie, mais la chimiothérapie est parfois aussi utilisée.

Le larynx est la boîte vocale, qui comprend les cordes vocales. Les cancers du larynx comprennent les cancers qui surviennent dans le larynx, les cordes vocales et les structures environnantes.

La plupart des cancers du larynx sont des carcinomes épidermoïdes, ce qui signifie qu’ils se développent dans les cellules épidermoïdes recouvrant le larynx. Le cancer du larynx est un cancer courant de la tête et du cou et est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. La plupart des hommes atteints d’un cancer du larynx sont âgés de plus de 60 ans. Le tabagisme constitue le plus grand facteur de risque, plus de 95 % des personnes atteintes étant des fumeurs. L’abus d’alcool augmente également le risque. Le nombre de personnes qui développent un cancer du larynx diminue très probablement en raison des changements d’habitudes de tabagisme.

Les cancers des cordes vocales causent généralement des symptômes plus précoces, s’étendent moins et se guérissent plus souvent que les cancers des autres parties du larynx.

Le saviez-vous ?

  • Les personnes qui ont une voix rauque pendant plus de 2 à 3 semaines doivent être contrôlées par les médecins.

Symptômes

Ce cancer débute en général sur les cordes vocales ou les structures adjacentes et entraîne souvent une voix rauque. Les personnes qui ont une voix rauque pendant plus de 2 à 3 semaines doivent consulter un médecin.

Un cancer dans d’autres parties du larynx peut entraîner une perte de poids, des maux de gorge, des douleurs à l’oreille, une « patate chaude » dans la bouche (parler comme si l’on avait un objet chaud dans la bouche), ainsi que des difficultés à déglutir ou à respirer, ou une combinaison des deux.

Parfois cependant, il est possible qu’une grosseur dans le cou, liée à la propagation du cancer dans un ganglion lymphatique (métastase) soit remarquée avant tout autre symptôme.

Diagnostic

  • Laryngoscopie

  • Biopsie

  • Tests d’imagerie pour la stadification

Pour poser le diagnostic, les médecins inspectent d’abord le larynx à l’aide d’une fine sonde d’observation souple (laryngoscope) et prélèvent un échantillon de tissus pour l’examiner au microscope (biopsie). La biopsie est le plus souvent réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale. Si la présence d’un cancer est confirmée, la personne peut également subir des tests de stadification, notamment une radiographie du thorax, une tomodensitométrie (TDM) du cou et du thorax, ainsi qu’une tomographie par émission de positons (TEP) pour déterminer l’étendue du cancer.

Pronostic

Plus la taille de la tumeur laryngée primitive et la diffusion des métastases sont importantes, et moins le pronostic est bon. Si le cancer a aussi envahi les muscles, les os ou le cartilage, la guérison est peu probable. Entre 85 et 95 % des personnes qui sont atteintes d’un cancer des cordes vocales de petite taille et qui n’a pas métastasé survivent 5 ans, alors que chez les personnes qui présentent des métastases au niveau des ganglions lymphatiques locaux, moins de 50 % survivent. En présence de métastases au-delà des ganglions lymphatiques locaux, les chances de survie à plus de 5 ans sont d’environ 35 %.

Traitement

  • Chirurgie

  • Radiothérapie

  • Chimiothérapie

Le traitement du cancer du larynx dépend de son stade et de sa localisation exacte.

Traitement du cancer de stade précoce

En cas de cancer de stade précoce, les médecins peuvent traiter le patient par chirurgie ou par radiothérapie. Si les cordes vocales sont touchées, on peut privilégier la radiothérapie par rapport à la chirurgie pour essayer de préserver une voix normale. Néanmoins, pour les cancers du larynx au stade très précoce, les médecins préfèrent la microchirurgie laser à la radiothérapie, car elle peut être aussi efficace et, contrairement à la radiothérapie, elle est réalisée en une seule fois. La microchirurgie laser utilise un rayon de lumière (rayon laser) de haute énergie comme outil de découpe de précision. Contrairement à la chirurgie traditionnelle utilisant un scalpel pouvant affecter la voix de la personne, ce n’est généralement pas le cas avec la chirurgie laser. Pour les cancers du larynx plus gros, l’utilisation d’un laryngoscope pour retirer la tumeur a gagné en popularité et est une alternative viable à la radiothérapie. Cette méthode réduit les problèmes de déglutition et de parole par rapport à la chirurgie réalisée avec une incision du cou.

Traitement des cancers de stade modéré ou avancé

Si le cancer s’est étendu aux os ou au cartilage, les médecins préfèrent habituellement utiliser un traitement d’association. Un traitement d’association se compose d’une intervention chirurgicale visant à retirer tout ou partie du larynx et des cordes vocales (ce que l’on appelle laryngectomie totale ou partielle), suivie de radiothérapie. Si le cancer ne s’est que légèrement étendu aux os ou au cartilage, les médecins peuvent utiliser la radiothérapie avec la chimiothérapie plutôt que la chirurgie, ce qui peut se révéler tout aussi efficace et avoir un impact moins important sur la voix. Néanmoins, une chirurgie peut tout de même être nécessaire pour retirer tout cancer restant après l’association radiothérapie/chimiothérapie. Si le cancer est trop avancé pour être traité par chirurgie ou radiothérapie, la chimiothérapie peut également être utile pour soulager la douleur et diminuer la taille de la tumeur, mais elle a peu de chance de guérir.

Effets secondaires du traitement

Le traitement a presque toujours des effets indésirables importants. La radiothérapie peut provoquer des lésions cutanées (comme une inflammation, un prurit et la perte de cheveux), des cicatrices, la perte du goût et une sécheresse de la bouche, voire, parfois, la destruction de tissus sains. Quand les dents doivent être exposées aux radiations, les personnes doivent se les faire soigner et faire enlever celles qui sont en mauvais état avant la radiothérapie, car les radiations rendront vains les travaux dentaires ultérieurs, tandis que des infections graves des maxillaires peuvent survenir. La chimiothérapie provoque généralement une série d’effets secondaires, en fonction du médicament utilisé. Ces effets secondaires peuvent inclure des nausées, des vomissements, la perte d’audition, et des infections. Le traitement affecte souvent la déglutition et la parole. Dans de tels cas, une réadaptation est nécessaire. De nombreuses méthodes ont été développées pour permettre aux personnes sans cordes vocales de parler à nouveau ( Parole sans cordes vocales), souvent avec d’excellents résultats. En fonction du tissu spécifique enlevé, on peut effectuer une intervention chirurgicale reconstructrice.

Informations supplémentaires

Ressources dans cet article