Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vue d'ensemble sur les cancers de la bouche, du nez et de la gorge

Par Bradley A. Schiff, MD, Albert Einstein College of Medicine

Les cancers de la bouche, du nez et de la gorge se développent chez près de 60 000 personnes aux Etats- Unis chaque année. Ces cancers sont plus fréquents chez les hommes, mais la proportion de femmes touchées est en hausse parce que le tabagisme a augmenté chez les femmes. La plupart des personnes touchées ont entre 50 et 70 ans. Cependant, ces cancers se produisent plus souvent chez des personnes plus jeunes.

Les cancers de la bouche, du nez et de la gorge sont classés dans la même catégorie par les médecins, car ils partagent certaines caractéristiques communes. Parmi les points communs, on trouve le type de cancer et les causes. Plus de 90 % des cancers de la bouche, du nez et de la gorge sont des carcinomes de cellules squameuses ( Introduction sur les cancers : Types de cancers). La plupart des personnes qui ont des cancers du nez et de la gorge fument, boivent de l'alcool, ou les deux. Une autre cause de certains types de cancer de la bouche, du nez et de la gorge est une infection virale. Le virus du papillome humain (VPH) peut causer le cancer de la bouche et de la gorge, tandis que le virus Epstein-Barr peut causer le cancer du nasopharynx.

La localisation la plus commune des cancers de la bouche, du nez et de la gorge est le larynx, l'intérieur de la bouche (y compris la langue, le plancher buccal, et la partie dure du plafond de la cavité buccale), ainsi que la partie centrale de la gorge (y compris la base de la langue, les amygdales, et la partie molle de la voûte du plafond de la cavité buccale). Pour les cancers qui affectent les os, y compris le maxillaire (ostéosarcomes, tumeurs à cellules malignes géantes, myélomes multiples, et tumeurs métastatiques), Tumeurs osseuses primitives malignes.

Les localisations les moins communes sont situées dans les espaces creux situés dans les os autour du nez (cavité nasale et sinus paranasaux), les voies nasales et la gorge supérieure (nasopharynx), la partie inférieure de la gorge (hypopharynx), et les glandes salivaires. Les tumeurs de la glande thyroïde et de la peau sont exposées ailleurs dans Le, Manuel.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes varient en fonction de la localisation du cancer. L'enrouement, une grosseur dans le cou, une excroissance buccale douloureuse et la difficulté à avaler sont des symptômes communs des cancers de la bouche, du nez et de la gorge. Certains cancers dans la bouche ne provoquent pas de symptômes au début, mais peuvent être vus ou ressentis par un médecin ou un dentiste lors d'un examen de la bouche.

Le diagnostic est effectué par l’examen d'un échantillon de tissu du cancer suspecté. Les médecins peuvent insérer une aiguille pour obtenir une petite quantité de tissu ou découper un petit morceau à l'aide d'un scalpel.

Avant que la meilleure forme de traitement puisse être choisie, les médecins font des tests pour voir si et dans quelle mesure le cancer s'est propagé (tests de détermination). Les tests de détermination pour les cancers de la bouche, du nez et de la gorge comprennent généralement la tomodensitométrie (CT) et/ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et parfois une tomographie par émission de positons (PET). La déterination est un procédé utilisé par les médecins pour décrire l’état de la maladie, qui prend en compte tant la taille du cancer primitif que sa diffusion (métastase) ( Diagnostic de cancer: Stadification). Le stade du cancer du larynx est défini en fonction de la taille et de la région du cancer primitif, par le nombre et la taille des métastases, par les ganglions du cou et les signes de métastases dans d’autres régions de l’organisme. Le cancer au stade I est le moins avancé et celui au stade IV, le plus avancé.

Traitement

Le traitement implique généralement une intervention chirurgicale et/ou une radiothérapie. La chimiothérapie n'est généralement pas la principale forme de traitement, même si elle est parfois ajoutée à d'autres traitements. Comme de nombreux facteurs sont impliqués dans le choix du traitement adéquat, des équipes de spécialistes coopèrent pour planifier les soins d'une personne.

Le résultat des cancers de la bouche, du nez et de la gorge varie considérablement selon le type, l'emplacement et le stade du cancer. En général, les résultats sont meilleurs lorsque le cancer est diagnostiqué et traité avant qu'il ne soit étendu.

Il est important pour les personnes d'éliminer les facteurs de risque, donc chacun devrait arrêter de fumer et limiter la quantité d'alcool consommée. L'élimination des facteurs de risque contribue également à empêcher que la maladie ne revienne chez les personnes qui ont été traitées pour un cancer.

Ressources dans cet article