Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Surdité brusque

Par John K. Niparko, MD, Tiber Alpert Professor and Chair, USC Tina and Rick Caruso Department of Otolaryngology-Head and Neck Surgery ;President, USC Care, Keck School of Medicine, University of Southern California ;Keck School of Medicine, University of Southern California

La surdité brusque est une perte auditive sévère ou complète qui se développe sur quelques heures ou qui se remarque au réveil. Ce type de perte auditive affecte généralement une oreille seulement (à moins qu’un médicament ne soit la cause). Selon la cause de la surdité brusque, les personnes peuvent avoir d’autres symptômes comme un bourdonnement dans les oreilles (acouphène), des étourdissements ou un faux sentiment de tournoiement ou de mouvement (vertige). Environ 1 personne sur 5 000 développe une surdité brusque chaque année. Pour une perte auditive qui se développe progressivement, voir Perte auditive.

Causes

Les causes de surdité brusque sont réparties en trois catégories générales :

  • Une cause inconnue

  • Un événement à explication évidente (tel qu’une infection du cerveau ou une blessure à la tête)

  • Un trouble sous-jacent qui n’a causé que peu ou pas d’autres symptômes

Cause inconnue

Chez la plupart des personnes, aucune cause ne peut être trouvée à la surdité brusque. Cependant, les médecins ont plusieurs théories. Les causes possibles comprennent les infections virales (particulièrement les infections à virus herpétique), une attaque de l’oreille interne ou de ses nerfs par le système immunitaire de l’organisme (réaction auto-immune), et le blocage de petits vaisseaux sanguins de l’oreille interne ou des vaisseaux sanguins de ses nerfs. Il se peut que les causes varient selon les personnes.

Événement évident

Chez beaucoup d’autres personnes, la cause de la surdité brusque est évidente. Ces causes comprennent

  • Blessure à la tête

  • Changement sévère de pression

  • Médicaments qui endommagent l’oreille interne (médicaments ototoxiques)

  • Infections

Une blessure à la tête (telle qu’une fracture de l’os temporal dans le crâne ou parfois une commotion sévère sans fracture) peut endommager l’oreille interne et causer une surdité brusque.

Les changements sévères de pression (tels que ceux qui peuvent se produire durant la plongée ou, ce qui est moins fréquent, lors de la poussée abdominale en haltérophilie) peuvent causer la formation d’un trou (fistule) entre l’oreille moyenne et l’oreille interne. Parfois, la fistule est présente à la naissance et peut causer la surdité brusque de façon spontanée ou peut rendre les personnes plus susceptibles d’une perte auditive après une blessure à la tête ou des changements de pression.

Les médicaments ototoxiques ( Certaines causes et caractéristiques de la perte auditive) sont des médicaments qui ont des effets secondaires dommageables pour les oreilles. Certains médicaments peuvent rapidement causer une perte auditive, parfois en l’espace d’une journée (particulièrement en cas de surdosage). Quelques personnes ont une maladie génétique rare qui les rend plus susceptibles d’une perte auditive causée par la classe d’antibiotiques appelés aminoglycosides.

Plusieurs infections entraînent la surdité brusque pendant ou immédiatement après un épisode aigu de maladie. Les infections fréquentes comprennent la méningite bactérienne, la maladie de Lyme, et de nombreuses infections virales. Les causes virales les plus courantes dans les pays industrialisés sont les oreillons et l’infection herpétique du cerveau. La rougeole est une cause rare parce la plupart des personnes sont immunisées contre cette infection.

Troubles sous-jacents

La surdité brusque est rarement le premier symptôme de certains troubles qui ont généralement d’autres symptômes initiaux. Ces troubles comprennent une tumeur du nerf auditif appelée neurinome de l'acoustique, la sclérose en plaques, la maladie de Ménière ou une petite attaque cérébrale localisée dans le centre de l’équilibre du cerveau (le cervelet). Parfois, la syphilis se réactive chez des personnes ayant une infection VIH. Cette réactivation peut causer la surdité brusque.

Des troubles plus rares comprennent le syndrome de Cogan, dans lequel une réaction auto-immune attaque l’oreille interne (et aussi la surface de l’œil) ; certains troubles qui impliquent l’inflammation des vaisseaux sanguins (vascularite) ; et des troubles du sang telles que la macroglobulinémie de Waldenström, l’anémie falciforme et certaines formes de leucémie.

Évaluation

Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider quand l’examen du médecin est nécessaire et les aident à savoir à quoi s’attendre pendant l’examen.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes affectées par la surdité brusque, certains symptômes et caractéristiques sont une cause de préoccupation. Ceux-ci incluent

  • Anomalies diverses du système nerveux (autres que la perte auditive)

Quand consulter un médecin

Toute personne souffrant de surdité brusque doit consulter un médecin immédiatement, car certaines causes de cette maladie doivent être traitées rapidement.

Que font les médecins

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Les médecins réalisent ensuite un examen clinique. Ce qu’on relève durant l’étude des antécédents médicaux et l’examen clinique peut suggérer la cause de la surdité brusque et les tests qui peuvent devoir être nécessaires ( Certaines causes et caractéristiques de la surdité brusque).

Les médecins notent si la perte auditive affecte seulement une oreille ou les deux et si un événement spécifique comme une blessure à la tête, une lésion de la plongée, ou une maladie infectieuse s’est produite. Ils demandent quels symptômes accompagnateurs affectent aussi l’oreille (tels que bourdonnements dans les oreilles ou écoulement de l’oreille), le centre de l’équilibre (tels que la désorientation dans le noir ou le vertige), et d’autres parties du cerveau et du système nerveux (comme la migraine, la faiblesse, ou un sens anormal du goût). Ils essaient d’identifier si les personnes affectées prennent régulièrement (ou ont pris récemment) des médicaments ototoxiques.

L’examen clinique se concentre sur les oreilles, l’audition et l’examen du système nerveux.

Certaines causes et caractéristiques de la surdité brusque

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Tests

Inconnue

La surdité dans seulement une oreille

Pas d’autres symptômes

IRM utilisant un agent de contraste (gadolinium)

Causes évidentes

Infection aiguë (comme la méningite bactérienne, la maladie de Lyme, les oreillons ou l’herpès simplex)

La surdité dans l’une ou dans les deux oreilles

Chez les personnes souffrant d’une maladie grave aiguë

Souvent la migraine et la confusion

Dans la maladie de Lyme, surdité précédée d’une éruption typique et par des symptômes similaires à ceux de la grippe

Dans les oreillons, la douleur dans les joues lors de la déglutition

Un examen médical du médecin

Si ce n’est pas déjà fait, des tests sanguins et une ponction lombaire

Blessure à la tête

La surdité dans seulement une oreille

Parfois, du liquide (sanguin, teinté de sang ou clair) sortant de l’oreille affectée

TDM ou IRM

Changements de pression (comme cela peut arriver lors de la plongée)

La surdité dans seulement une oreille

L’installation brutale pendant une activité qui peut la causer

Parfois, accompagné par un son explosif, des tournoiements ou des bourdonnements dans l’oreille

Tympanométrie (mise en place d’un appareil dans l’oreille pour mesurer la capacité du son à traverser l’oreille)

L’électronystagmographie (test qui enregistre les mouvements involontaires de l’œil causés par un état connu sous le nom de nystagmus)

TDM

Médicaments qui peuvent endommager l’oreille (médicaments ototoxiques), comprenant

  • Aminoglycosides (telles que la gentamicine ou la tobramycine)

  • Cisplatine

  • Acide éthacrynique

  • Furosémide

  • Vancomycine

La surdité dans les deux oreilles

Parfois, vertige et perte de l’équilibre

Chez les personnes qui ont commencé récemment à prendre un médicament ototoxique

Un examen médical du médecin

Troubles cachés

Neurinome de l'acoustique (une tumeur du nerf auditif)

La surdité dans seulement une oreille

Souvent, l’étourdissement ou un faux sentiment de tournoiement ou de mouvement (vertige) et une perte d’équilibre

Parfois, un affaissement des muscles du visage et/ou engourdissement du visage et des anomalies du goût

IRM utilisant un agent de contraste (gadolinium)

Les maladies auto-immunes telles que le syndrome de Cogan, certains troubles du sang, et des troubles qui causent la vascularite

La surdité dans l’une ou dans les deux oreilles

Certaines douleurs des articulations et le rash

Analyses de sang

Maladie de Ménière

La surdité dans une oreille seulement chez environ trois quarts des personnes

Parfois, l’étourdissement et/ou des bourdonnements dans l’oreille

Un examen médical du médecin

IRM utilisant un agent de contraste (gadolinium)

Sclérose en plaques

La surdité dans seulement une oreille

Parfois, une faiblesse ou engourdissement qui va et vient et survient dans différentes parties du corps

IRM utilisant un agent de contraste

Parfois, ponction lombaire

Une attaque cérébrale (affectant le cervelet)

La surdité dans seulement une oreille

Parfois, un problème d’équilibre ou de coordination

IRM utilisant un agent de contraste

La réactivation de la syphilis chez les personnes infectées par le VIH

La surdité dans l’une ou dans les deux oreilles

Parfois, des facteurs de risque pour les maladies sexuellement transmissibles (comme les rapports non protégés, plusieurs partenaires)

Analyses de sang

Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen du médecin. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes. Les caractéristiques et les causes se chevauchent.

Toutes les personnes devraient passer un audiogramme.

La surdité brusque est rarement le premier symptôme d’un trouble qui a généralement d’autres symptômes auparavant. Les symptômes particuliers à ces troubles peuvent ne pas être présents du tout. Cependant, certaines personnes négligent certains symptômes bénins qui peuvent être découverts par les médecins par un questionnement et un examen attentifs.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique

Examens

Généralement, les personnes devraient passer un audiogramme (test de l’audition, Examens). Sauf si les médecins pensent que le problème est clairement une infection aiguë ou une toxicité médicamenteuse, ils effectuent généralement aussi une IRM avec gadolinium, en particulier lorsque la perte auditive est plus importante dans une oreille. D’autres tests sont effectués sur la base de la cause probable ( Certaines causes et caractéristiques de la surdité brusque). Par exemple, les personnes qui ont subi une blessure à la tête devaient passer une IRM. Les personnes à risques pour les maladies sexuellement transmissibles devraient passer des tests sanguins pour détecter l’infection par VIH et la syphilis.

Traitement

Le traitement est axé sur toutes les causes connues de la surdité brusque. Quand la cause est inconnue, de nombreux médecins essaient de donner des corticostéroïdes en même temps que des médicaments antiviraux efficaces contre l’herpès simplex (comme le valaciclovir ou famciclovir).

Quand la perte auditive est causée par une infection virale ou est inconnue, environ la moitié des personnes recouvre une ouïe normale et l’autre moitié une ouïe partielle. L’amélioration, si elle peut être obtenue, a lieu généralement dans 10 à 14 jours. La récupération après un médicament ototoxique diffère largement, selon le médicament et le dosage. Avec certains médicaments (comme l’aspirine et les diurétiques), l’ouïe revient dans les 24 heures. Cependant, les antibiotiques et les médicaments chimiothérapeutiques causent souvent une perte auditive permanente si les dosages sûrs ont été dépassés.

Points-clés

  • La cause de la surdité brusque est généralement inconnue.

  • Certaines personnes présentent une cause évidente (comme une blessure grave à la tête ou une infection ou l’usage de médicaments qui peuvent endommager l’audition).

  • Dans quelques rares cas, la surdité brusque est le premier signe d’un trouble sous-jacent.

Ressources dans cet article