Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Traitement de la perte auditive

Par John K. Niparko, MD, Keck School of Medicine, University of Southern California ;Keck School of Medicine, University of Southern California

La plupart des causes d’hypoacousie n’ont pas de traitement. Le traitement tente alors, autant que possible, de compenser le déficit. La plupart des personnes souffrant de perte auditive moyenne à sévère utilisent des prothèses auditives. Les personnes souffrant d’une perte auditive sévère à profonde sont grandement aidées par un implant cochléaire.

Appareils auditifs

L’amplification sonore par un appareil auditif est utile pour les personnes qui souffrent de surdité neurosensorielle ou de surdité de transmission. Malheureusement, une prothèse auditive ne restaure pas l’audition normale. Elle peut cependant améliorer largement la capacité d’une personne à communiquer et à profiter des sons.

Beaucoup de personnes répugnent à utiliser des prothèses auditives à cause de la taxe sociale. Les médecins devraient discuter de ces sujets et encourager les personnes à voir un audiologiste afin d’évaluer l’éventail des différents modèles de prothèses auditives disponibles. Certaines personnes âgées et celles souffrant d’arthrite ou de problèmes neurologiques pensent qu’il est difficile de manipuler les plus petites prothèses auditives et devraient envisager des prothèses légèrement plus grosses.

Appareils auditifs Amplifiant le son

La prothèse acoustique rétroauriculaire, qui se porte derrière l’oreille, est la plus puissante mais aussi la moins esthétique. La prothèse endoauriculaire, située à l’intérieur de l’oreille, est le meilleur choix pour les pertes auditives graves. Elle est facile à régler, mais difficile à utiliser avec le téléphone. La prothèse endocanalaire est utilisée pour les pertes d’audition faibles à modérées. Elle est légère et relativement discrète, mais difficile à utiliser avec le téléphone. La prothèse totalement endocanalaire est aussi utilisée pour les pertes d’audition faibles à modérées. Cette prothèse produit un son de bonne qualité ; elle est presque invisible et peut être facilement utilisée avec le téléphone. On l’enlève en tirant sur un petit cordon. C’est cependant la prothèse la plus coûteuse et la plus difficile à régler.

Tous les appareils auditifs sont pourvus d’un micro pour capter les sons, d’un amplificateur à pile pour augmenter leur volume et d’un moyen de transmission des sons à la personne. La plupart des appareils auditifs transmettent les sons par un petit haut-parleur placé à l’intérieur du conduit auditif externe. D’autres, qui nécessitent une implantation chirurgicale, transmettent les sons directement aux osselets de l’oreille moyenne ou à l’os de la base du crâne à partir d’un haut-parleur. Les appareils auditifs sont diffèrent par leur taille, leurs composants et leur emplacement. En règle générale, les prothèses auditives avec un son de meilleure qualité peuvent être plus visibles mais sont plus faciles à régler et offrent des avantages à l’écoute. De plus, les prothèses plus grandes ont souvent plus de fonctions que les petites.

Les prothèses ont des caractéristiques électroniques différentes, sélectionnées pour s’adapter au type particulier de perte auditive de la personne. En cas d’hypoacousie prédominante sur les fréquences aiguës par exemple, une amplification simple qui augmente simplement l’intensité des sons ne suffit pas. Les appareils auditifs qui amplifient sélectivement les fréquences aiguës améliorent beaucoup la reconnaissance du langage. D’autres appareils contiennent un évent au niveau de l’embout auriculaire, ce qui favorise le passage des fréquences aiguës dans l’oreille. De nombreux appareils sont numériques, avec des canaux à fréquences multiples et permettent d’adapter encore plus précisément l’amplification à la perte auditive de la personne. Les personnes qui ne tolèrent pas les sons intenses peuvent avoir besoin d’appareils auditifs avec des circuits électroniques spéciaux, ce qui maintient le volume maximal du son à un niveau tolérable.

L’utilisation du téléphone peut être difficile pour les personnes qui portent des appareils auditifs. Avec les prothèses auditives classiques, placer l’oreille près du téléphone produit un son aigu. Certaines prothèses auditives ont une bobine téléphonique. Le microphone est désactivé par un interrupteur automatique et la bobine téléphonique est liée électromagnétiquement à l’aimant du téléphone. Compte tenu des caractéristiques propres à chaque appareil, la compagnie téléphonique peut adapter ce montage par des modifications simples au téléphone. Les appareils auditifs sophistiqués ont tendance à être les plus coûteux, mais sont souvent indispensables pour satisfaire pleinement les patients.

Implants cochléaires

La plupart des personnes profondément sourdes qui ne peuvent entendre même avec une prothèse auditive bénéficient d’un implant cochléaire. L’implant cochléaire envoie des signaux électriques directement au nerf auditif, au moyen d’électrodes multiples insérées dans le limaçon, qui est la structure de l’oreille interne contenant les fibres du nerf auditif. Un implant cochléaire est nécessaire quand les personnes avec une prothèse auditive ne comprennent pas la moitié des mots d’une phrase. Un microphone externe et un processeur captent les signaux sonores et les convertissent en impulsions électriques. Celles-ci sont transmises par voie électromagnétique à l’aide d’une bobine externe, à travers la peau, jusqu’à une bobine interne qui se connecte aux électrodes. Les électrodes stimulent le nerf auditif.

Implant cochléaire Système pour les personnes sévèrement à profondément sourdes

Un système d’implant cochléaire court-circuite les cellules du limaçon qui ne fonctionnent pas, fournissant ainsi une audition sensible aux personnes sévèrement à profondément sourdes. Le système comporte un microphone, un processeur de la parole, une bobine externe, une bobine interne et des électrodes d’implantation.

Le micro et la bobine externe sont maintenus en place par des aimants posés sur la peau par dessus le récepteur à bobine interne. Le processeur de la parole, connecté à la bobine externe par un fil, peut être porté dans une poche ou un étui spécial. Le récepteur à bobine interne est implanté chirurgicalement dans la partie du crâne située derrière et au-dessus de l’oreille, et les électrodes sont implantées dans le limaçon.

Un implant cochléaire ne transmet pas les sons aussi bien qu’un limaçon normal mais apporte un avantage important aux personnes souffrant de déficience auditive. Il peut aider certaines personnes à lire sur les lèvres. La plupart des personnes qui ont des implants cochléaires peuvent distinguer entre les mots sans lire sur les lèvres et utiliser aussi le téléphone.

L’implant cochléaire aide aussi les patients sourds à entendre et à distinguer les bruits environnementaux et les signaux d’avertissement, comme les sonnettes, les téléphones et les alarmes. Il leur permet de moduler leur propre voix de manière à rendre leur parole plus intelligible à autrui. Un implant cochléaire est d’autant plus efficace que la perte auditive est récente ou que le patient a utilisé efficacement une prothèse auditive avant l’implantation.

Implants au tronc cérébral

Les personnes dont les nerfs acoustiques ont été détruits, par exemple, par des fractures à la base du crâne (os temporal) qui ont affecté les deux côtés ou par la neurofibromatose, ne peuvent pas bénéficier des prothèses auditives ni des implants cochléaires. Cependant, une partie de leur ouïe peut être restaurée par l’implantation d’électrodes dans la partie du cerveau responsible de l’audition (tronc cérébral). Les électrodes sont connectées à des appareils similaires à ceux utilisés dans les implants cochléaires de détection et de traitement des sons.

Autres moyens de suppléer à la perte auditive

Plusieurs types de dispositifs d’aide sont disponibles pour les personnes souffrant de surdité sévère. Des systèmes d’alarmes lumineux permettent aux personnes de savoir quand la sonnette d’entrée retentit ou si un enfant pleure. Des aides auditives spéciales facilitent l’audition des personnes dans des cinémas, des lieux de culte ou d’autres endroits, où des bruits de fond sont présents. De nombreux programmes de télévision sont sous-titrés. Des appareils pour la communication téléphonique sont aussi disponibles.

La lecture sur les lèvres constitue une ressource importante chez les personnes qui souffrent d’un déficit d’audition. Elle est surtout importante pour les personnes qui entendent mais ont du mal à distinguer les sons, comme les personnes souffrant de presbyacousie. On peut reconnaître les consonnes prononcées en observant la position des mouvements des lèvres du locuteur. La perte auditive sur les fréquences aiguës ne permettant pas de reconnaître les consonnes, la lecture sur les lèvres peut donc augmenter de façon significative la compréhension de la parole.

Lire sur les lèvres et d’autres mécanismes d’adaptation à la perte auditive sont parfois enseignés par des professionnels de l’audition dans un programme appelé réhabilitation auditive. En plus de lire sur les lèvres, on enseigne aux personnes de contrôler leur environement d’écoute en leur apprenant à prévenir les situations de communication difficiles et à les modifier ou à les éviter. Par exemple, on peut se rendre au restaurant durant les heures creuses, lorsqu’il fait plus calme. On peut demander un box, ce qui bloque une partie des sons extérieurs. Les personnes affectées peuvent demander que les plats du jour soient écrits au lieu d’être annoncés oralement. Au cours de conversations directes, les personnes peuvent demander à l’interlocuteur de leur faire face. Au début d’une conversation téléphonique, les personnes peuvent signaler leurs problèmes d’audition.

En cas de surdité profonde, les personnes ont souvent recours au langage des signes D’autres formes de langage des signes existent, comme l’American Sign Language (ASL), forme la plus utilisée aux États-Unis. D’autres formes comprennent le Signed English, le Signing Exact English et le Cued Speech (Langage Parlé Complété).

Ressources dans cet article