Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Laryngite

Par Clarence T. Sasaki, MD, American Laryngological Association;Dysphagia;Yale University School of Medicine

On appelle laryngite l’inflammation du larynx.

  • Un virus est généralement à la base de l’inflammation.

  • Les symptômes habituels sont l’enrouement et la perte de la voix.

  • Le diagnostic se fonde sur les symptômes et sur les changements de la voix.

  • Généralement, reposer la voix et éviter tout irritant représentent des traitements adéquats.

Causes

La cause la plus fréquente de la laryngite aiguë (qui dure moins de 3 semaines) est une infection virale des voies aériennes supérieures, comme le rhume banal. De plus, la laryngite peut aussi accompagner une bronchite ou une autre inflammation ou infection des voies aériennes supérieures. L’usage excessif de la voix, une réaction allergique et l’inhalation d’agents irritants comme la fumée de cigarette peuvent provoquer une laryngite de brève durée (aiguë) ou persistante (chronique). Les laryngites bactériennes sont excessivement rares.

La laryngite chronique, dans laquelle les symptômes durent plus de 3 semaines, peut être causée par le reflux gastro-oesophagien et moins couramment, par la bronchite persistante. Les personnes qui ont la boulimie et qui vomissent fréquemment peuvent développer une laryngite.

Symptômes

Les symptômes sont un changement inhabituel de la voix, comme la raucité ou une diminution de la voix, voire une perte complète de la voix, qui réapparaît au bout de quelques heures ou de quelques jours. La gorge est irritée et le sujet ressent le besoin constant de s’éclaircir la voix. Les autres symptômes varient en fonction de la gravité de l’inflammation. La fièvre, une sensation de malaise, une difficulté à déglutir et un mal de gorge peuvent apparaître dans les infections graves.

Diagnostic

Le diagnostic est fondé sur les modifications de la voix et sur les symptômes typiques. Pour la laryngite chronique, le médecin peut inspecter la partie basse du pharynx avec un fibroscope (miroir ou petite sonde souple à fibres optiques) qui permet d’observer des rougeurs et, parfois, un œdème de la muqueuse laryngée. Une tumeur cancéreuse laryngée peut entraîner un enrouement, un sujet qui présente ce trouble de la voix pendant plusieurs semaines doit être examiné par un médecin pour écarter la présence éventuelle d’une tumeur (voir Cancer du larynx).

Traitement

Le traitement de la laryngite virale dépend de la symptomatologie. Le repos de la voix (en évitant de parler), la prise d’antitussifs, l’ingestion de liquides en grandes quantités et l’inhalation de vapeurs humides soulagent les symptômes et favorisent la guérison. Parler à voix basse peut malgré tout encore irriter plus le larynx. L’arrêt du tabac et le traitement de la bronchite, si elle est présente, peuvent atténuer la laryngite. On n’administre un traitement antibiotique qu’en cas d’infection bactérienne. Selon la cause possible, des traitements spécifiques pour contrôler le reflux gastro-oesophagien, la boulimie, ou la laryngite induite par les médicaments peuvent être utiles.