Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Perforations de la cloison

Par Marvin P. Fried, MD, The University Hospital for Albert Einstein College of Medicine;Department of Otorhinolaryngology, Head and Neck Surgery, Montefiore Medical Center

Les ulcères et trous (perforations) dans la cloison nasale peuvent survenir après une opération du nez, à cause de lésions répétées telles que celles résultant du fait d’introduire les doigts dans le nez, du perçage du nez, de l’exposition aux toxines (comme les acides, le chrome, le phosphore et les vapeurs de cuivre), de l’utilisation chronique d’inhalateurs (comprenant les corticostéroïdes et la phényléphrine sans prescription ou les inhalateurs à oxymétazoline), de l’oxygène inhalé à travers le nez, ou de maladies comme la tuberculose, la lèpre, le granulomatose avec inflammation simultanée de plusieurs vaisseaux sanguins ou lymphatiques (autrefois appelé granulomatose de Wegener) et la syphilis. La prise fréquente de cocaïne sniffée entraîne des ulcérations et des perforations dues à la diminution de la perfusion sanguine que cela entraîne.

Les symptômes comprennent la formation de croûtes au niveau des narines et des épistaxis répétées. Les patients qui ont de petites perforations de la cloison peuvent émettre des sifflements lors de la respiration.

Dans les cas d’ulcères, la pommade de bacitracine ou de mupirocine réduit la croûte, comme la pulvérisation d’une solution saline. Parfois, les médecins peuvent réparer chirurgicalement les perforations, en utilisant le tissu même du sujet, prélevé à un autre niveau du nez, ou une membrane artificielle faite de plastique souple et pliable. La plupart des perforations n’ont pas besoin d’être réparées à moins que les saignements ou les croûtes constituent un problème sérieux.