Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Névrite vestibulaire

Par Lawrence R. Lustig, MD, New York Presbyterian Hospital/Columbia University Medical Center

La névrite vestibulaire est une maladie caractérisée par une crise soudaine et grave de vertiges (ou l’illusion de mouvement ou de tournis) résultant de l’inflammation du nerf menant aux canaux semi-circulaires (partie du système vestibulaire qui contribue à contrôler l’équilibre).

La névrite vestibulaire est probablement due à un virus. Elle peut se manifester comme une crise isolée de vertiges durant quelques jours, bien que de nombreuses personnes connaissent des attaques supplémentaires de vertiges plus faibles pendant plusieurs semaines par la suite. La première crise de vertiges est en général la plus intense. Elle est accompagnée de nausées et de vomissements qui durent entre 3 et 7 jours. Les yeux sont sujets à des secousses rapides dans une direction alternant avec de lents retours à la position initiale (signe dénommé nystagmus). Chaque crise qui suit est plus courte et moins intense que la précédente et ne survient en général que lorsque la tête est orientée dans certaines positions. L’audition n’est généralement pas touchée.

Des examens auditifs et des tests de nystagmus (voir Ce que fait le médecin) sont nécessaires au diagnostic. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) de la tête peut être réalisée afin de s’assurer que les symptômes ne sont pas causés par la présence d’une autre pathologie comme une tumeur.

Le traitement des vertiges n’est effectué que pour soulager les symptômes provoqués par ceux-ci et consiste en médicaments comme la méclizine, le lorazépam ou la scopolamine. L’utilisation de ces médicaments devrait rester temporaire étant donné que leur utilisation prolongée peut effectivement allonger la durée des symptômes et empêcher le cerveau de compenser la perte vestibulaire. Les nausées et les vomissements peuvent être soulagés par l’administration de pilules ou de suppositoires contenant de la prochlorpérazine. Si les vomissements durent longtemps, le patient peut avoir besoin de solutés hydroélectrolytiques par voie intraveineuse. Bien que les vertiges disparaissent relativement vite (en l’espace de quelques jours), la sensation de vertige peut durer plusieurs semaines. Pendant ce temps, les médecins encouragent les personnes à rester actives.