Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Névrome acoustique

(Névrome acoustique ; schwannome vestibulaire ; huitième nerf tumoral)

Par Lawrence R. Lustig, MD, New York Presbyterian Hospital/Columbia University Medical Center

Un névrome acoustique (mieux connu comme schwannome vestibulaire) est une tumeur non cancéreuse (bénigne) qui prend naissance dans les cellules qui entourent le nerf vestibulaire (cellules de Schwann).

Ces tumeurs proviennent du nerf vestibulaire (équilibre) qui est proche du nerf cochléaire (auditif). Le nerf cochléaire transporte les signaux sonores jusqu’au cerveau. Les premiers symptômes incluent une perte progressive et lente de l’audition d’une oreille (d’où le nom historique de névrome acoustique), des bruits dans l’oreille (acouphène), des maux de tête, une sensation de pression ou de plénitude dans l’oreille, des douleurs auriculaires, des pertes d’équilibre ou une instabilité lors de mouvements de rotation rapides du corps. Si la tumeur augmente de volume et qu’elle comprime d’autres parties du cerveau, telles que le nerf facial ou le trijumeau, une faiblesse et un engourdissement du visage peuvent se manifester. Le dépistage précoce repose sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et l’examen de l’audition.

Une chirurgie ou une radiothérapie est utilisée pour éliminer les tumeurs. La chirurgie a lieu généralement à l’aide d’un microscope (microchirurgie) pour éviter d’endommager le nerf facial. Une radiothérapie utilisant une technique très précise (appelée radiochirurgie stéréotaxique) est pratiquée pour ne toucher que la tumeur visée.

Comment les maladies de l’oreille affectent-elles le nerf facial ?

Comme le nerf facial serpente dans l’oreille, les maladies de l’oreille moyenne et de l’oreille interne peuvent le léser. Par exemple, le zona de l’oreille peut léser le nerf facial ainsi que le nerf acoustique. Le nerf facial peut devenir œdémateux et comprimer l’ouverture dans le crâne qu’il traverse. La compression de ce nerf peut provoquer une paralysie faciale temporaire ou permanente. Le traitement dépend du trouble à l’origine du problème.

Ressources dans cet article