Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Zona auriculaire

(Syndrome de Ramsay Hunt ; Neuronite virale)

Par Lawrence R. Lustig, MD, New York Presbyterian Hospital/Columbia University Medical Center

Le virus du zona auriculaire est celui de l’infection des amas de cellules nerveuses (ganglions) qui contrôlent les nerfs responsables de l’audition et de l’équilibre (8e nerf crânien) et des mouvements du visage (7e nerf crânien).

L’herpès du zona (voir Zona) est une infection due à une réactivation du virus varicelle-zona, le virus qui cause la varicelle. Ce virus sommeille dans les racines nerveuses et peut être réactivé, en descendant les fibres nerveuses de la peau, où il provoque des plaies douloureuses. Le plus souvent, la cause de la réactivation est inconnue, mais parfois celle-ci survient lorsque le système immunitaire est affaibli, par exemple par un cancer, le SIDA ou certains médicaments.

L’herpès du zona survient lorsque le virus occupe les 7e et 8e nerfs crâniens. Ces nerfs contrôlent l’audition, l’équilibre et certains muscles du visage. Ainsi l’herpès du zona provoque de graves douleurs auriculaires, une paralysie temporaire ou permanente du visage (similaire à la paralysie de Bell― Paralysie faciale de Bell), des vertiges (fausse impression de mouvement ou de tournis) qui durent de quelques jours à quelques semaines et une perte d’audition (qui peut être permanente ou qui peut se résoudre partiellement ou complètement). Des cloques remplies de liquide (vésicules) se présentent à l’extérieur de l’oreille (pavillon de l’oreille) et du conduit auditif. Les patients souffrent rarement de maux de tête, de confusion ou de raideurs de la nuque. Parfois, d’autres nerfs crâniens sont touchés.

Le médecin émet généralement son diagnostic à la suite d’un examen physique.

Des médicaments sont généralement prescrits pour soulager leurs symptômes. Cependant, le soulagement apporté par ces médicaments n’est pas vraiment documenté. Des corticostéroïdes tels la prednisone, sont prescrits pour bloquer l’inflammation. Les médicaments antiviraux comme l’acyclovir ou le valacyclovir peuvent contribuer à réduire la durée de l’infection. Du diazépam est prescrit pour soulager les crises de vertiges. Des opioïdes en prise orale sont prescrits pour les douleurs. Une intervention chirurgicale pour soulager la pression sur le nerf facial est parfois nécessaire chez les personnes atteintes d’une paralysie complète du visage.