Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infection de l'espace sous-maxillaire

(Angine de Ludwig)

Par Clarence T. Sasaki, MD, The Charles W. Ohse Professor of Surgery and Director, Yale Larynx Lab, Yale University School of Medicine

Une infection de l’espace sous-maxillaire est une infection bactérienne du plancher buccal.

Les bactéries peuvent se propager d’une dent infectée de la mâchoire inférieure jusqu’au tissu situé sous et autour de la langue. Les personnes ayant une mauvaise hygiène bucco-dentaire et les personnes qui ont eu une dent arrachée ou une fracture de la mâchoire courent un plus grand risque. L’infection cause un gonflement qui peut obstruer les voies aériennes causant des difficultés respiratoires et parfois la mort.

Symptômes

Les personnes affectées éprouvent des douleurs et de la sensibilité sous la langue et/ou sous la mâchoire. La douleur est pire si l’on ouvre la bouche ou si l’on déglutit.

La fièvre et les rhumes sont courants.

Plus tard, le gonflement empire, ce qui peut causer l’écoulement de salive et une respiration bruyante. En cas de gonflement, l’obstruction des voies aériennes et la mort peuvent survenir en quelques heures.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Parfois, tomodensitométrie

Les médecins peuvent généralement diagnostiquer l’infection de l’espace sous-maxillaire en examinant la bouche.

Si l’examen n’est pas évident, ils réalisent une tomodensitométrie (TDM). Néanmoins, si une obstruction des voies respiratoires se développe ou peut se développer bientôt, ils instaurent rapidement un traitement et repoussent la TDM.

Traitement

  • Sonde d’intubation suivie d’une intervention chirurgicale pour drainer l’abcès

  • Antibiotiques

Le traitement doit se faire rapidement afin de prévenir l’obstruction des voies aériennes.

Les médecins emmènent les personnes dans la salle d’opération et utilisent un instrument à fibres optiques pour les aider à guider une sonde d’intubation en plastique à travers le nez dans la trachée afin de maintenir les voies aériennes ouvertes. Les médecins ouvrent la région infectée par chirurgie pour permettre l’évacuation de l’infection.

Les antibiotiques comme la clindamycine sont donnés par voie intraveineuse.