Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Paralysie des cordes vocales

Par Clarence T. Sasaki, MD, The Charles W. Ohse Professor of Surgery and Director, Yale Larynx Lab, Yale University School of Medicine

La paralysie des cordes vocales est l’incapacité à mouvoir les muscles qui commandent les cordes vocales.

  • La paralysie peut être causée par des tumeurs, des traumatismes ou des dommages aux nerfs causés par l’infection ou les toxines.

  • Les symptômes habituels sont des changements de la voix et difficulté à respirer.

  • Le diagnostic est basé sur l’examen de la boîte vocale (larynx), des tubes bronchiques ou de l’œsophage.

  • Plusieurs procédures peuvent contribuer à empêcher les voies aériennes de se fermer.

La paralysie peut toucher une seule corde vocale ou les deux. Les hommes sont plus fréquemment touchés que les femmes.

La paralysie d’une corde vocale peut être la conséquence de troubles du cerveau, telles que des tumeurs cérébrales, un accident vasculaire cérébral, des maladies démyélinisantes (telles que la sclérose en plaques) ou une lésion des terminaisons nerveuses laryngées. Les dommages aux nerfs peuvent être causés par des tumeurs non cancéreuses (bénignes) et par des tumeurs cancéreuses (malignes) ; par un traumatisme du cou, tel que l’enlèvement de la glande thyroïde ou la chirurgie de la colonne vertébrale, une infection virale des nerfs, la maladie de Lyme, les neurotoxines (substances qui empoisonnent ou détruisent les tissus nerveux), comme le plomb, le mercure et l’arsenic, ou par les toxines produites par la diphtérie. La cause est inconnue chez certaines personnes.

La paralysie des deux cordes vocales est un trouble pouvant être mortel causé par la chirurgie de la colonne vertébrale par l’avant du cou, l’ablation chirurgicale de la glande thyroïde, l’insertion d’une sonde d’intubation dans la trachée (intubation trachéale) ou des maladies qui affectent les nerfs et les muscles (comme la myasthénie grave).

Paralysie des cordes vocales

Une paralysie peut affecter une corde vocale (unilatérale) ou les deux cordes vocales (bilatérale ; non illustrée).

Symptômes

La paralysie des cordes vocales empêche les cordes vocales de s’ouvrir et de se fermer et peut affecter la parole, la respiration et la déglutition. La paralysie peut provoquer le passage des liquides dans la trachée et les poumons.

Si une seule corde vocale est paralysée, la voix est rauque et voilée. Souvent, les voies aériennes ne sont pas obstruées car la corde normale de l’autre côté permet une ouverture suffisamment large.

Lorsque la paralysie affecte les deux cordes vocales, l’intensité de la voix diminue, mais le timbre reste par ailleurs normal. Cependant, l’espace existant entre les cordes vocales paralysées est très étroit et les voies aériennes deviennent insuffisantes. Ainsi, même un effort modéré provoque une dyspnée et chaque respiration s’accompagne de l’émission d’un son de détresse respiratoire de forte intensité.

Diagnostic

  • Laryngoscopie

  • Études d’imagerie

Les médecins essaient de trouver la cause de la paralysie. Ils posent des questions concernant toutes les causes possibles, dont l’exposition chronique aux métaux lourds (arsenic, plomb et mercure), l’usage de médicaments comme la phénytoïne et la vincristine, les antécédents de trouble du tissu conjonctif (syndrome de Marfan), la maladie de Lyme, la sarcoïdose, le diabète et l’alcoolisme.

En plus de poser des questions regardant les antécédents des personnes, les médecins basent leur diagnostic sur la laryngoscopie. La laryngoscopie est l’examen du larynx avec une fine sonde d’observation flexible.

Des tests supplémentaires peuvent inclure :

  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) ou tomodensitométrie (TDM) de la tête, du cou et du thorax

  • Examen de la glande thyroïde

  • Radiographies de l’œsophage (transit baryté de l’œsophage)

Traitement

  • Chirurgie

Si une seule corde est paralysée, on peut réaliser une intervention appelée thyroplastie, pour déplacer la corde vocale paralysée et la mettre dans une position plus adaptée pour une voix normale. L’opération peut comprendre l’insertion d’une rondelle d’épaisseur réglable près de la corde paralysée ou l’injection d’une substance dans la corde paralysée pour rapprocher les cordes pour améliorer la voix et empêcher l’aspiration.

Si les deux cordes sont paralysées, il est difficile de les maintenir suffisamment ouvertes afin de permettre la respiration. Dans ce cas, une trachéotomie (intervention qui crée une ouverture dans la trachée au niveau du cou) peut être nécessaire. La trachéotomie pourra être permanente ou n’être utilisée que lorsque les personnes ont une infection des voies respiratoires supérieures.

On peut également réaliser une aryténoïdectomie, opération qui consiste à séparer de façon définitive les deux cordes vocales, permettant ainsi d’élargir les voies aériennes. Cependant, cette technique peut nuire à la qualité de la voix.

L’ablation au laser d’une partie de l’une ou des deux cordes vocales est préférable à l’aryténoïdectomie et contribue à élargir les voies aériennes. Si elle est faite correctement, l’ablation au laser peut préserver une qualité satisfaisante de la voix et éliminer le besoin d’une trachéotomie.

Ressources dans cet article