Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Polypes, nodules et granulomes des cordes vocales

Par Clarence T. Sasaki, MD, The Charles W. Ohse Professor of Surgery and Director, Yale Larynx Lab, Yale University School of Medicine

Les nodules, polypes et granulomes des cordes vocales sont des excroissances non cancéreuses (bénignes) qui causent l’enrouement et une voix voilée.

Les polypes des cordes vocales sont souvent le résultat d’un traumatisme aigu (tel que crier à un match de football) et surviennent généralement sur une corde vocale seulement. Les polypes peuvent avoir plusieurs causes, comprenant le reflux gastro-œsophagien ou l’inhalation chronique d’irritants (comme des fumées industrielles ou la fumée de cigarette). Les polypes tendent à être plus larges et plus bombés que les nodules. Les polypes sont plus fréquents chez les adultes.

Les nodules des cordes vocales surviennent sur les deux cordes vocales et se développent à partir d’abus chronique de la voix (hurler habituellement, chanter, crier ou utiliser une fréquence anormalement basse). Les nodules peuvent affecter les enfants.

Les granulomes des cordes vocales sont souvent le résultat d’un traumatisme des cordes vocales causé par un reflux gastro-œsophagien (RGO) non maîtrisé ou par des dommages dus à l’intubation endotrachéale (insertion d’une sonde d’intubation en plastique dans la bouche jusqu’à la trachée). Les granulomes sont fréquents chez les adultes.

Problèmes de cordes vocales

Au repos, les cordes vocales forment normalement une ouverture en forme de « V » qui permet à l’air de passer librement dans la trachée. Les cordes s’ouvrent quand l’air est aspiré dans les poumons (inspiration) et se ferment pendant la déglutition ou la parole.

Grâce à un miroir placé à l’arrière de la bouche du patient, les médecins spécialement formés peuvent observer les cordes vocales et rechercher les problèmes comme un ulcère, des polypes, un nodule, des granulomes (non illustrés), une paralysie et un cancer. Tous ces problèmes affectent la voix. Une paralysie peut affecter une ou les deux cordes vocales (non illustrées).

Symptômes

La symptomatologie comprend une raucité chronique et une voix chuchotée, qui a tendance à s’aggraver en quelques jours ou quelques semaines.

Diagnostic

  • Examen direct avec un miroir ou une sonde d’observation

  • Parfois biopsie

Le diagnostic est posé sur l’observation du larynx à l’aide d’une petite sonde souple à fibres optiques.

Parfois, les médecins prélèvent un fragment de tissu pour l’examiner au microscope (biopsie) pour éliminer la nature tumorale de l’excroissance.

Traitement

  • Mise au repos de la voix

  • Parfois, rééducation vocale

  • Parfois, chirurgie

Le traitement consiste à éviter toute irritation laryngée et à respecter un repos vocal. Si la cause de l’apparition de la pathologie est l’utilisation excessive de la voix, une rééducation vocale réalisée par un orthophoniste peut être nécessaire afin d’apprendre aux personnes à parler ou à chanter sans effort.

La plupart des nodules et des granulomes guérissent avec ce traitement. Les granulomes qui ne guérissent pas peuvent être enlevés par chirurgie mais tendent à récidiver.

La plupart des polypes doivent être enlevés par chirurgie pour restaurer la voix normale des personnes.

Ressources dans cet article