Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome d’autosensibilisation aux érythrocytes

Par David J. Kuter, MD, DPhil, Harvard Medical School;Massachusetts General Hospital Cancer Center

Le syndrome d’autosensibilisation aux érythrocytes (syndrome de Gardner-Diamond ; syndrome des ecchymoses douloureuses) entraîne des ecchymoses douloureuses, généralement sur les bras ou les jambes.

C’est une maladie rare. Elle survient généralement chez les femmes blanches qui connaissent un stress émotionnel.

La cause n’est pas établie. Selon l’une des théories avancées, les globules rouges qui s’échapperaient des vaisseaux sanguins provoqueraient une réaction de type allergique, entraînant ainsi l’ecchymose. Toutefois, la plupart des personnes atteintes de cette maladie présentent également des symptômes de maladies mentales.

Les personnes atteintes développent des épisodes d’ecchymoses douloureuses. Les hématomes peuvent apparaître spontanément ou après un traumatisme ou une intervention chirurgicale. Les ecchymoses ne se développent pas forcément sur les parties du corps qui ont subi le traumatisme. Elles disparaissent au bout de quelques jours. Certaines personnes présentent également des nausées, des vomissements et des céphalées.

Des tests de la coagulation sont d’abord réalisés. Si les résultats sont normaux, on injecte ensuite un petit échantillon des propres globules rouges de la personne dans la peau. On injecte également, au niveau d’un site témoin, une solution saline qui ne provoquera aucune réaction. Au bout de 24 à 48 heures, on examine les deux sites d’injection pour déterminer s’il y a eu une réaction aux globules rouges.

Les hématomes disparaissent spontanément. Un traitement pour mieux gérer le stress émotionnel peut parfois être utile.