Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation de la surcharge en fer

Par Candido E. Rivera, MD, Assistant Professor, Division of Hematology and Oncology, Mayo Clinic

Le fer est essentiel à la vie, c’est pourquoi l’organisme contrôle soigneusement l’absorption du fer à partir des aliments et recycle le fer provenant des globules rouges. Nous perdons de petites quantités de fer tous les jours, et même une alimentation saine ne contient que peu de fer. C’est pourquoi il est rare d’avoir une trop grande quantité de fer dans l’organisme. Les causes de l’excès de fer (surcharge en fer) sont les suivantes :

  • Trouble génétique qui augmente l’absorption du fer (hémochromatose)

  • Transfusions sanguines répétées

  • Surdosage de supplémentation en fer

  • Dégradation excessive des globules rouges

Lorsque l’organisme absorbe progressivement plus de fer qu’il ne lui en faut, l’excès de fer se dépose dans les tissus de l’ensemble de l’organisme. Des symptômes et des complications peuvent apparaître si le fer s’accumule dans les organes endocriniens, en particulier le pancréas, les gonades et l’hypophyse, ainsi que dans le foie et le cœur.

Absorber une grande quantité de fer en une seule fois, par exemple en cas de surdosage d’une supplémentation en fer, peut être très dangereux. L’intoxication au fer endommage le tube digestif, le foie, le cœur et le cerveau, et peut être fatale.

En cas d’hémorragie au sein d’un organe, par exemple dans les poumons chez les personnes atteintes de certaines maladies pulmonaires, le fer contenu dans les cellules sanguines reste souvent dans cet organe (hémosidérose). En fonction de la quantité de fer qui reste dans les poumons, les personnes peuvent n’avoir aucun problème ou être atteintes de différents degrés de lésions pulmonaires.

Si la personne est atteinte d’un trouble qui entraîne une dégradation excessive des globules rouges dans les vaisseaux sanguins (par exemple anémie hémolytique), le fer libéré par les globules rouges peut s’accumuler dans les reins (hémosidérose rénale). La plupart des cas d’hémosidérose rénale ne provoquent pas de lésions rénales.