Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Examen de la moelle osseuse

Par David J. Kuter, MD, DPhil, Professor of Medicine;Chief of Hematology, Harvard Medical School;Massachusetts General Hospital

Il arrive qu’un échantillon de moelle osseuse doive être examiné pour déterminer pourquoi les cellules sanguines sont anormales ou pourquoi un type spécifique de cellules sanguines est présent en nombre trop faible ou trop élevé. Un médecin peut prélever deux types différents d’échantillons de moelle osseuse :

  • Ponction de moelle osseuse : Retire le liquide et les cellules en insérant une aiguille dans la moelle osseuse et en aspirant le liquide et les cellules

  • Biopsie au trocart de moelle osseuse : Retire un morceau intact de moelle osseuse à l’aide d’un trocart (similaire à une aiguille de plus grand diamètre)

La ponction de moelle osseuse montre quelles sont les cellules, normales et anormales, présentes dans la moelle osseuse. La biopsie au trocart montre le remplissage de la moelle osseuse avec les cellules et l’endroit où sont localisées les cellules dans la moelle osseuse. Les deux types d’échantillons sont en général prélevés au niveau des os du bassin (crête iliaque) bien que les ponctions puissent également, dans de rares cas, être effectuées au niveau du sternum. Chez les très jeunes enfants, les prélèvements de moelle osseuse peuvent parfois être réalisés sur un os de la jambe (tibia).

Prélèvement de moelle osseuse

Les prélèvements de moelle osseuse sont généralement pratiqués au niveau de l’os iliaque (crête iliaque). Le sujet se couche sur le côté, le dos tourné vers le médecin, le genou de la jambe supérieure fléchi. Après avoir désinfecté la peau et anesthésié la zone en regard de l’os à l’aide d’un anesthésique local, le médecin insère une aiguille à l’intérieur de l’os et prélève la moelle osseuse.

Lorsque les deux types de prélèvements sont nécessaires, ils sont effectués en même temps avec deux piqûres d’aiguilles différentes. Une fois que la peau et les tissus en regard de l’os sont nettoyés, désinfectés et anesthésiés à l’aide d’un anesthésique local, on insère une aiguille pointue à l’intérieur de l’os. Pour une ponction de moelle osseuse, le médecin aspire, avec la seringue, une petite quantité de la moelle osseuse molle, qui sera ensuite étalée sur une lame pour être examinée au microscope. On peut aussi effectuer des examens spécifiques sur l’échantillon, comme des cultures bactériennes, fongiques ou virales, l’analyse chromosomique, ainsi que l’analyse des protéines de la surface cellulaire (cytométrie en flux).

Certes, l’échantillon aspiré fournit souvent suffisamment d’informations indispensables à un diagnostic, mais cette méthode d’aspiration provoque une altération de la fragile structure de la moelle prélevée. Déterminer l’architecture cellulaire originelle de la moelle devient donc difficile.

Lorsqu’il est nécessaire de connaître les interrelations anatomiques exactes entre les cellules et d’évaluer la structure des tissus, le médecin réalise aussi une biopsie au trocart. Pour cela on prélève, au moyen d’un trocart spécifique, un lambeau intact de moelle osseuse. Ce dernier est d’abord traité au moyen de conservateurs, puis découpé en tranches très fines qui sont examinées au microscope.

Le prélèvement de moelle osseuse provoque en général une douleur modérée, suivie d’une gêne minime. L’intervention est réalisée en quelques minutes.

Ressources dans cet article