Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hyperphosphatémie (taux élevé de phosphate dans le sang)

Par James L. Lewis, III, MD

Dans l’hyperphosphatémie, le taux de phosphate dans le sang est trop élevé.

L’hyperphosphatémie est rare et touche principalement les insuffisants rénaux. Chez ces personnes, les reins n’éliminent pas suffisamment de phosphate ( Généralités sur le phosphate). La dialyse, souvent utilisée pour traiter l’insuffisance rénale, n’est pas très efficace pour éliminer le phosphate et ne réduit donc pas le risque d’hyperphosphatémie.

Moins souvent, l’hyperphosphatémie peut être due à :

  • Faible taux de parathormone (hypoparathyroïdie)

  • Absence de réponse à un taux normal de parathormone (pseudohypoparathyroïdie)

  • Acidocétose diabétique

  • Altération de la fonction rénale ou hémodialyse

  • Lésions par écrasement

  • Destruction des tissus musculaires (rhabdomyolyse)

  • Infections généralisées graves

  • Prise de quantités importantes de phosphate par voie orale ou en lavement

La plupart du temps, l’hyperphosphatémie est asymptomatique. Cependant, en cas d’insuffisance rénale sévère, le calcium se lie au phosphate, ce qui diminue les taux de calcium dans le sang ( Hypocalcémie (faible taux de calcium dans le sang)). Un faible taux de calcium peut induire des crampes et des spasmes musculaires, mais également une augmentation des taux de parathormone, entraînant une faiblesse osseuse et d’autres problèmes. Le calcium et le phosphate peuvent également former des cristaux (calcification) dans les tissus corporels, y compris sur les parois des vaisseaux sanguins. Cela peut provoquer une forme grave d’artériosclérose (durcissement des artères), qui peut induire des accidents vasculaires cérébraux, des infarctus et une insuffisance circulatoire. Les cristaux peuvent aussi se former au niveau cutané, provoquant un prurit très intense.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est basé sur des analyses de sang qui indiquent que le taux de phosphate est élevé.

L’hyperphosphatémie est traitée chez les insuffisants rénaux en réduisant la consommation de phosphate et leur absorption digestive. Les aliments riches en phosphate, tels que le lait, les jaunes d’œuf, le chocolat et les boissons gazeuses, doivent être évités. Les médicaments qui fixent le phosphate, comme le sévélamer, le lanthane et les composés calciques, doivent être pris au cours des repas, sur prescription médicale. En se liant au phosphate, ces médicaments le rendent difficile à absorber et augmentent l’excrétion de phosphate. Le sévélamer et le lanthane sont souvent utilisés chez les personnes dialysées, car les composés calciques peuvent augmenter le risque le risque de formation de cristaux de calcium-phosphate dans les tissus.