Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hypocalcémie (faible taux de calcium dans le sang)

Par James L. Lewis, III, MD, Attending Physician, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham

Dans l’hypocalcémie, le taux de calcium dans le sang est trop faible.

  • L’hypocalcémie peut être due à un problème de parathyroïde ou à l’alimentation, un trouble rénal ou certains médicaments.

  • Lorsqu’elle progresse, les crampes musculaires sont fréquentes et peuvent parfois s’accompagner d’un état de confusion, d’une dépression et de troubles de la mémoire, de picotements dans les lèvres, les doigts et les pieds ainsi que des raideurs et douleurs musculaires.

  • Habituellement, elle est découverte lors d’examens sanguins de routine.

  • Des suppléments calciques et de vitamine D peuvent être utilisés pour traiter l’hypocalcémie.

Le calcium est l’un des électrolytes de l’organisme, des minéraux qui portent une charge électrique lorsqu’ils sont dissous dans les liquides corporels tels que le sang (mais la plupart du calcium de l’organisme est sous forme non chargée). Bien que la majeure partie du calcium de l’organisme soit stockée dans les os, une partie circule dans le sang. Environ 40 % du calcium présent dans le sang est transporté (lié) par des protéines, l’albumine pour la plupart. Le calcium lié aux protéines est une forme de réserve de calcium pour les cellules, mais n’a pas de fonction active dans l’organisme. Seul le calcium non lié a un effet sur les fonctions de l’organisme. Ainsi, l’hypocalcémie n’entraîne des problèmes que lorsque le taux de calcium non lié est bas. Le calcium non lié a une charge électrique (ionique), on l’appelle donc aussi calcium ionisé.

Causes de l’hypocalcémie

L’hypocalcémie est souvent provoquée par une perte excessive de calcium dans l’urine ou par l’incapacité de déplacer le calcium des os vers le sang. Les causes de l’hypocalcémie incluent :

  • Faible taux de parathormone (hypoparathyroïdie), comme lorsque les glandes parathyroïdes sont lésées au cours d’une intervention chirurgicale sur la thyroïde

  • Absence de réponse à un taux normal de parathormone (pseudohypoparathyroïdie)

  • Absence de glandes parathyroïdes à la naissance (par exemple dans le syndrome de DiGeorge)

  • Faible taux de magnésium (hypomagnésémie), qui réduit l’activité de la parathormone.

  • La carence en vitamine Dpeut être due à une carence alimentaire en vitamine D ou à un défaut d’exposition au soleil.

  • L’insuffisance rénale, qui induit une excrétion supplémentaire du calcium dans l’urine et rend les reins moins capables d’activer la vitamine D

  • Consommation inadéquate de calcium

  • Troubles qui diminuent l’absorption du calcium

  • Certains médicaments, notamment la rifampicine (un antibiotique), les anticonvulsivants (comme la phénytoïne et le phénobarbital), les bisphosphonates (comme l’alendronate, l’ibandronate, le risédronate et l’acide zolédronique), la calcitonine, la chloroquine, les corticostéroïdes et la plicamycine.

Symptômes de l’hypocalcémie

Le taux de calcium dans le sang peut être modérément bas sans que cela produise aucun symptôme. Si les taux de calcium sont bas pendant une période prolongée, cela peut induire une desquamation de la peau, des ongles cassants et des cheveux ternes. Les crampes des muscles du dos et des jambes sont fréquentes. Avec le temps, l’hypocalcémie peut affecter le cerveau et induire des symptômes neurologiques ou psychologiques, tels qu’une confusion, des pertes de mémoire, un délirium, une dépression et des hallucinations. Ces symptômes disparaissent si le taux de calcium est rétabli.

Un taux de calcium très bas provoque des fourmillements (souvent au niveau des lèvres, de la langue, des doigts et des pieds), des douleurs musculaires, des spasmes musculaires de la gorge (susceptibles d’induire des difficultés respiratoires), une raideur et une contracture des muscles (tétanie) et des troubles du rythme cardiaque.

Diagnostic de l’hypocalcémie

  • Mesure du taux de calcium dans le sang

L’hypocalcémie est souvent diagnostiquée lors d’examens sanguins de routine avant que les symptômes ne deviennent évidents. Les médecins mesurent le taux de calcium total (qui comprend le calcium lié à l’albumine) et le taux d’albumine dans le sang pour déterminer si le taux de calcium non lié est bas.

Des analyses de sang sont réalisées pour évaluer la fonction rénale et mesurer les taux de magnésium, de phosphate, de parathormone et de vitamine D. D’autres substances dans le sang peuvent être mesurées pour en déterminer la cause.

Traitement de l’hypocalcémie

  • Suppléments calciques

  • Parfois vitamine D

Les suppléments calciques par voie orale sont souvent suffisants pour corriger l’hypocalcémie. Si une cause est identifiée, le traitement du trouble qui provoque l’hypocalcémie ou le changement de médicaments peuvent rétablir la calcémie.

Une fois que les symptômes sont apparus, le calcium est généralement administré par voie intraveineuse. La supplémentation alimentaire en vitamine D permet d’obtenir une augmentation de l’absorption du calcium au niveau du tube digestif.