Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hypophosphatémie (faible taux de phosphate dans le sang)

Par James L. Lewis, III, MD

Dans l’hypophosphatémie, le taux de phosphate dans le sang est bas.

Le taux de phosphate dans le sang peut diminuer au fil du temps, entraînant une hypophosphatémie chronique. L’hypophosphatémie chronique apparaît généralement lorsqu’une quantité excessive de phosphate est excrétée ( Généralités sur le phosphate). Les causes comprennent :

  • Hyperparathyroïdie

  • Diarrhée chronique

  • Prise prolongée de diurétiques

  • Prise prolongée de quantités importantes d’antiacides contenant des ions aluminium

  • Prise de quantités importantes de théophylline (utilisée dans le traitement de l’asthme)

Le taux de phosphate dans le sang peut diminuer dangereusement et très soudainement durant la phase de guérison, parce que l’organisme en utilise de grandes quantités.

  • Malnutrition sévère (y compris jeûne)

  • Acidocétose diabétique

  • Alcoolisme sévère

  • Brûlures graves

Cette baisse soudaine du taux de phosphate peut entraîner un rythme cardiaque irrégulier et même la mort.

Le saviez-vous ?

  • Certaines personnes ayant survécu aux camps de concentration sont décédées après que leur faible taux de phosphate a soudainement chuté lorsqu’elles ont recommencé à manger normalement, un syndrome que l’on appelle syndrome de réalimentation.

Les symptômes apparaissent lorsque le taux de phosphate dans le sang devient très faible. Une faiblesse musculaire apparaît et évolue vers la stupeur, le coma et la mort. En cas d’hypophosphatémie chronique modérée, les os deviennent plus fragiles et des douleurs osseuses et des fractures apparaissent. Les personnes peuvent s’affaiblir et perdre l’appétit.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est basé sur des analyses de sang qui indiquent que le taux de phosphate est bas. Les médecins réalisent d’autres examens pour identifier la cause lorsque celle-ci n’est pas évidente.

Les médicaments qui diminuent le taux de phosphate sont arrêtés. Si l’hypophosphatémie est légère et asymptomatique, la consommation de lait demi-écrémé ou écrémé, qui contient une grande quantité de phosphate, peut être utile. Sinon, on peut donner du phosphate par voie orale, bien que cela provoque en général une diarrhée. Si l’hypophosphatémie est très importante ou si le phosphate ne peut pas être pris par voie orale, on a recours à l’administration intraveineuse.

Ressources dans cet article