Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Acidose

Par James L. Lewis, III, MD, Attending Physician, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham

L’acidose est provoquée par une surproduction d’acides dans le sang ou d’une perte excessive de bicarbonates du sang (acidose métabolique) ou par l’accumulation de gaz carbonique dans le sang à cause d’une mauvaise fonction pulmonaire ou d’un ralentissement de la respiration (acidose respiratoire).

  • L’acidité du sang augmente lorsqu’on ingère des substances qui contiennent ou produisent de l’acide, ou lorsque les poumons n’expirent pas suffisamment de gaz carbonique.

  • Les personnes en acidose métabolique présentent souvent des nausées, des vomissements et une asthénie, et peuvent respirer plus vite et plus profondément que d’habitude.

  • Les personnes en acidose respiratoire présentent souvent des céphalées et une confusion, et peuvent respirer plus superficiellement et/ou lentement.

  • Les analyses de sang montrent généralement un pH en dessous de la normale.

  • Le traitement s’attaque à la cause de l’acidose.

Si l’augmentation de la concentration en acides dépasse la capacité des systèmes de contrôle acidobasique de l’organisme, le sang devient acide. Lorsque le pH sanguin diminue (devient plus acide), les régions du cerveau qui régulent la respiration sont stimulées pour la rendre plus rapide et plus profonde (compensation respiratoire). Cela augmente la quantité de gaz carbonique expirée.

Les reins tentent également de compenser l’acidose en éliminant plus d’acides dans l’urine. Cependant, si l’organisme continue à produire trop d’acides, ces deux mécanismes peuvent être dépassés, entraînant une acidose grave et finalement des problèmes cardiaques et un coma.

L’acidité ou l’alcalinité d’une solution, y compris du sang, est exprimée grâce à l’échelle du pH.

Causes de l’acidose

Les acidoses sont classées en fonction de leur cause primaire, comme

  • Métaboliques

  • Respiratoire

Acidose métabolique

L’acidose métabolique s’installe quand la quantité d’acides de l’organisme augmente suite à l’ingestion d’un produit qui est ou peut être métabolisé en acide, comme l’alcool méthylique (méthanol), l’antigel (éthylène glycol) ou des quantités excessives d’aspirine (acide acétylsalicylique). Une acidose métabolique peut aussi être secondaire à une anomalie du métabolisme. L’organisme produit trop d’acides dans les stades avancés du choc et en cas de diabète sucré de type 1 mal contrôlé (acidocétose diabétique). Même une production normale d’acides peut induire une acidose si les reins ne fonctionnent pas normalement et ne sont pas en mesure d’éliminer suffisamment d’acides dans l’urine.

Acidose respiratoire

L’acidose respiratoire s’installe lorsque les poumons n’éliminent pas correctement le gaz carbonique (ventilation inadéquate), ce qui peut se produire dans les troubles pulmonaires graves (comme un emphysème, une bronchite chronique, une pneumonie grave, un œdème pulmonaire et l’asthme). L’acidose respiratoire peut aussi se produire en cas de trouble du cerveau, des nerfs ou des muscles thoraciques, empêchant une respiration normale. De plus, l’acidose respiratoire peut se manifester après une prise excessive d’opiacés (narcotiques) ou de somnifères (sédatifs) puissants qui ralentissent la respiration. En conséquence du ralentissement de la respiration, le taux d’oxygène dans le sang peut être bas.

Symptômes de l’acidose

Les personnes en acidose métabolique légère peuvent être asymptomatiques, mais en général elles présentent les symptômes suivants

  • Nausées

  • Vomissements

  • Fatigue

La respiration devient plus profonde et légèrement plus rapide (l’organisme essaie de corriger l’acidose en éliminant plus de gaz carbonique). Si l’acidose s’aggrave, commencent à apparaître une grande fatigue, une somnolence, parfois une confusion et une aggravation des nausées. Finalement, dans les cas graves, des problèmes cardiaques peuvent apparaître et la pression artérielle peut chuter en entraînant un choc, le coma et le décès.

Dans l’acidose respiratoire, les premiers symptômes sont les suivants

  • Céphalées

  • Somnolence

La somnolence peut évoluer en stupeur et en coma au fur et à mesure que la quantité d’oxygène dans le sang devient insuffisante. Stupeur et coma peuvent apparaître en très peu de temps si la respiration s’interrompt ou si elle est gravement compromise ou en plusieurs heures si elle est partiellement conservée.

Diagnostic de l’acidose

  • Analyses de sang

Le diagnostic de l’acidose exige en général la mesure du pH et du gaz carbonique d’un échantillon de sang artériel, ponctionné généralement dans l’artère radiale au niveau du poignet. Le sang artériel est utilisé parce que le sang veineux n’est généralement pas fiable lors de la mesure du statut du pH de l’organisme.

Pour en savoir plus sur la cause de l’acidose, les médecins mesurent également les taux sanguins de bicarbonates. D’autres analyses de sang sont ensuite réalisées pour aider à déterminer la cause spécifique.

Traitement de l’acidose

  • Traitement de la cause

  • Parfois des liquides avec du bicarbonate sont administrés par une veine

Presque toujours, le traitement de l’acidose vise à inverser la cause. Les médecins administrent rarement des médicaments alcalins seuls, tels que le bicarbonate, pour inverser l’acidose.

Le traitement de l’acidose métabolique dépend essentiellement de la cause. Par exemple, un traitement peut être nécessaire pour contrôler le diabète par de l’insuline ou pour éliminer une substance toxique du sang en cas d’empoisonnement.

Le traitement de l’acidose respiratoire vise à améliorer la fonction pulmonaire. Les médicaments qui ouvrent les voies respiratoires (bronchodilatateurs, comme le salbutamol) peuvent aider les personnes qui ont des maladies pulmonaires telles que l’asthme et l’emphysème. La sédation due aux médicaments et à d’autres substances peut parfois être inversée par des antidotes. Si la respiration ou la fonction pulmonaire est gravement compromise, quelle qu’en soit la raison, il est parfois nécessaire de recourir à la ventilation mécanique pour aider la respiration.

Une acidose grave peut aussi être traitée directement lorsqu’elle ne répond pas aux efforts mis en œuvre pour traiter la cause. Dans ces cas, du bicarbonate peut être administré par voie intraveineuse. Cependant, les bicarbonates n’apportent qu’une amélioration temporaire et peuvent provoquer des complications, comme par exemple, une surcharge en sodium et en eau.

Ressources dans cet article