Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Déshydratation

Par James L. Lewis, III, MD

La déshydratation est le manque (déficit) d’eau dans l’organisme.

  • Des vomissements, une diarrhée, une transpiration excessive et l’emploi de diurétiques peuvent être responsables de déshydratation.

  • Les personnes ont soif et, au fur et à mesure que la déshydratation empire, elles peuvent moins transpirer et éliminer d’urine.

  • Si la déshydratation est grave, les personnes peuvent se sentir confuses ou avoir des vertiges.

  • Le traitement vise à corriger la perte d’eau et de sels minéraux (tels que le sodium et le potassium) qui sont dissous dans le sang (électrolytes), habituellement en buvant mais parfois en administrant des liquides par voie intraveineuse.

La déshydratation survient lorsque l’organisme perd plus d’eau qu’il n’en acquiert. Des vomissements, une diarrhée, l’emploi de médicaments qui augmentent l’excrétion d’urine (diurétiques), les sueurs profuses (par exemple, pendant les vagues de chaleur, en particulier en cas d’effort prolongé) et la baisse des apports hydriques, peuvent être responsables de déshydratation.

Celle-ci est particulièrement fréquente chez les personnes âgées parce que le centre de la soif ne fonctionne pas aussi bien chez elles que chez les personnes plus jeunes. Ainsi, les personnes âgées peuvent ne pas s’apercevoir qu’elles sont en train de se déshydrater. Certains troubles comme le diabète sucré ( Diabète sucré), le diabète insipide ( Diabète insipide central) ou la maladie d’Addison ( Maladie d’Addison), peuvent augmenter l’excrétion urinaire et donc entraîner une déshydratation.

La déshydratation est également fréquente chez les nourrissons et les enfants, car la quantité de liquides perdus en raison d’une diarrhée ou de vomissements peut représenter une proportion plus élevée des liquides corporels, par rapport aux enfants plus âgés et aux adultes ( Déshydratation chez l'enfant).

Symptômes

Initialement, la déshydratation stimule le centre cérébral de la soif, ce qui provoque une soif, une motivation puissante qui amène à boire davantage. Si l’apport d’eau ne compense pas la perte hydrique, la déshydratation s’aggrave. La transpiration diminue ainsi que la production d’urine. L’eau passe du compartiment intracellulaire au compartiment circulant pour maintenir le volume sanguin (volémie) et la tension artérielle ( Au sujet de l’eau dans l’organisme) au niveau nécessaire. Si la déshydratation continue, les tissus de l’organisme commencent à se dessécher, les cellules à se recroqueviller et à dysfonctionner.

Les symptômes de déshydratation légère à modérée incluent :

  • Soif

  • Diminution de la transpiration

  • Diminution de l’élasticité de la peau

  • Diminution de la production d’urine

  • Sécheresse buccale

En cas de déshydratation sévère, la sensation de soif peut être réduite et la tension artérielle peut diminuer, provoquant sensation de vertige ou des évanouissements, surtout lors de la station debout (une affection appelée hypotension orthostatique, Étourdissements ou sensation de vertige en se levant). Si la déshydratation continue, elle peut provoquer un état de choc et de graves lésions aux organes internes, comme par exemple au niveau des reins, du foie et du cerveau. Les cellules cérébrales sont particulièrement sensibles à la déshydratation. La confusion est donc l’un des meilleurs indicateurs d’une déshydratation importante. Une déshydratation très grave peut provoquer un coma.

Diagnostic

  • Évaluation médicale

  • Parfois analyses de sang

Le diagnostic de déshydratation se pose souvent à partir des symptômes et des résultats de l’examen médical. Mais parfois les médecins doivent effectuer des analyses de sang chez les personnes qui sont gravement malades, prennent certains médicaments ou souffrent de certains troubles.

La déshydratation induit généralement une élévation du taux de sodium dans le sang ( Hypernatrémie (taux élevé de sodium dans le sang)). Bien que les causes les plus fréquentes de déshydratation (comme des sueurs profuses, des vomissements et une diarrhée) entraînent souvent une perte simultanée d’électrolytes (essentiellement le sodium et le potassium), la quantité d’eau perdue est encore plus importante, ce qui fait augmenter la concentration de sodium dans le sang.

Prévention

La prévention est préférable au traitement. Les adultes doivent boire au moins 6 verres de liquides par jour (y compris des liquides provenant d’aliments riches en eau, comme les fruits et les légumes). Il faut boire davantage les jours de grande chaleur ou après un effort prolongé. L’exercice physique, une température corporelle élevée et un climat chaud augmentent les besoins en eau de l’organisme. Des boissons destinées aux sportifs ont été formulées pour remplacer les électrolytes perdus au cours d’un effort physique intense. Ces boissons peuvent être utilisées pour prévenir une déshydratation. Il faut boire des liquides et des électrolytes avant, pendant ainsi qu’après un exercice physique. Avant une activité physique, les personnes qui souffrent de troubles cardiaques ou rénaux doivent consulter leur médecin pour savoir comment se réhydrater convenablement.

Traitement

  • Remplacement des liquides et des électrolytes

Pour traiter la déshydratation légère, boire de grandes quantités d’eau peut être suffisant. En cas de déshydratation modérée à sévère, les électrolytes perdus (essentiellement sodium et potassium) doivent être remplacés.

Le traitement doit aussi corriger les causes de la déshydratation. Par exemple, en cas de nausées et de diarrhée, des médicaments pour contrôler les vomissements ou la diarrhée peuvent être nécessaires.

Déshydratation légère

Des solutions réhydratantes buvables contenant des quantités appropriées d’électrolytes sont disponibles sans ordonnance. Ces solutions sont efficaces contre la déshydratation légère, en particulier lorsque celle-ci est due à des vomissements ou des diarrhées chez les enfants ( Traitement de la déshydratation). Les boissons sportives ne contiennent pas nécessairement assez d’électrolytes pour être un substitut adéquat de ces solutions. Cependant, lorsque les personnes vomissent, la consommation de liquides peut ne pas être suffisante pour traiter la déshydratation.

Déshydratation sévère

Une déshydratation plus grave nécessite l’administration de solutions intraveineuses contenant du chlorure de sodium par les médecins. La perfusion intraveineuse doit être rapide au début, puis ralentie au fur et à mesure de la récupération de la condition physique.

Ressources dans cet article