Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hyperhydratation

Par James L. Lewis, III, MD

L’hyperhydratation est l’excès d’eau dans l’organisme.

  • L’hyperhydratation peut survenir en présence d’un trouble qui diminue la capacité de l’organisme à excréter de l’eau ou augmente la tendance à la rétention hydrique.

  • La consommation d’une quantité excessive d’eau ne peut que rarement induire une hyperhydratation, car les reins normaux éliminent facilement l’excès d’eau.

  • Elle est le plus souvent asymptomatique, mais en cas d’hyperhydratation sévère, certaines personnes peuvent développer une confusion ou avoir des crises convulsives.

  • L’apport hydrique est limité et des diurétiques peuvent être administrés.

L’hyperhydratation survient lorsque l’organisme absorbe plus d’eau qu’il n’en perd.

L’hyperhydratation peut survenir lorsque la consommation d’eau est supérieure aux besoins de l’organisme ( Au sujet de l’eau dans l’organisme). Les personnes, et particulièrement les athlètes, qui boivent trop d’eau pour éviter une déshydratation, peuvent développer une hyperhydratation, mais ce n’est généralement pas le cas. Souvent, les personnes boivent trop d’eau en raison d’un trouble psychiatrique appelé polydipsie psychogène. En résulte un excès d’eau et une carence en sodium. Ainsi, l’hyperhydratation donne généralement lieu à de faibles taux de sodium dans le sang (hyponatrémie, Hyponatrémie (faible taux de sodium dans le sang)), ce qui peut être dangereux. Toutefois, si l’hypophyse, les reins, le foie et le cœur fonctionnent normalement, boire beaucoup d’eau n’entraîne pas d’hyperhydratation. Pour dépasser les capacités de l’organisme à éliminer l’excès d’eau, les adultes dont la fonction rénale est normale devraient boire plus de 22 L d’eau par jour et de façon régulière.

L’hyperhydratation est beaucoup plus fréquente en cas de diminution de l’excrétion rénale, par exemple en cas de troubles cardiaques, rénaux ou hépatiques, ou chez les nourrissons prématurés, dont les reins sont immatures. Elle peut aussi se manifester dans le syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique ( Syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique). Dans ce syndrome, l’hypophyse sécrète un excès de vasopressine (également appelée hormone antidiurétique), ce qui stimule la rétention d’eau par les reins alors que cela n’est pas nécessaire.

Le saviez-vous ?

  • La consommation excessive de liquides ou d’eau sans remplacer les sels peut être nocive, et parfois même chez les personnes en bonne santé.

Symptômes

Les cellules cérébrales sont particulièrement sensibles à l’hyperhydratation et aux faibles taux de sodium dans le sang. Lorsqu’une hyperhydratation survient lentement, et qu’elle est légère à modérée, les cellules du cerveau ont le temps de s’adapter ; ainsi, seuls des symptômes légers, le cas échéant, tels qu’inattention et léthargie, peuvent survenir. Lorsqu’une hyperhydratation apparaît rapidement, et si la déshydratation est sévère, une confusion, des crises convulsives ou un coma peuvent survenir.

En cas d’hyperhydratation avec une volémie normale, l’eau en excès se déplace vers l’intérieur des cellules et il n’apparaît pas de gonflement (œdème) des tissus. En cas de volume sanguin excessif, le liquide peut s’accumuler dans les poumons et la partie inférieure des jambes.

Diagnostic

  • Évaluation médicale

  • Analyses de sang

Les médecins essaient de différencier une hyperhydratation (quantité d’eau excessive) et un excès de liquide dans le sang (trop de sel et augmentation du volume sanguin) en examinant les personnes afin de détecter d’éventuels signes d’œdème et en réalisant des analyses de sang pour vérifier les concentrations des électrolytes.

Traitement

  • Restriction de la consommation de liquides

Quelle que soit la cause de l’hyperhydratation, la prise de liquides doit être limitée (mais uniquement sous surveillance médicale). Une prise quotidienne en liquides inférieure à 1 L entraîne en général une amélioration en quelques jours. Si l’hyperhydratation survient avec un volume sanguin excessif en raison de maladies cardiaques, hépatiques ou rénales, il est également utile de réduire l’apport de sodium parce que le sodium retient l’eau dans l’organisme.

Les médecins prescrivent parfois des diurétiques pour augmenter l’excrétion urinaire de sodium et d’eau. D’autres types de médicaments peuvent aussi augmenter l’excrétion d’eau et sont parfois utilisés pour traiter l’hyperhydratation lorsque le volume sanguin est normal. Ces médicaments sont généralement utilisés lorsque les personnes sont hospitalisées et peuvent être étroitement surveillées.

Ressources dans cet article