Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Acidocétose alcoolique

Par Preeti Kishore, MD, Assistant Professor of Medicine, Division of Endocrinology, Albert Einstein College of Medicine

L’acidocétose alcoolique est une complication de l’abus d’alcool et du jeûne qui provoque un excès d’acide dans la circulation sanguine, ce qui entraîne des vomissements et une douleur abdominale.

Les personnes qui consomment de l’alcool de façon excessive vomissent souvent de façon répétée et arrêtent de manger. Si les vomissements et le jeûne durent au moins un jour, les stocks normaux de sucre (glucose) du foie diminuent. Les faibles stocks de glucose associés au manque de consommation d’aliments provoquent des taux de glucose sanguin faibles. Les faibles taux de glucose sanguin diminuent la sécrétion d’insuline. Sans insuline, la majeure partie des cellules ne peuvent pas obtenir d’énergie à partir du glucose présent dans le sang. Les cellules ayant toujours besoin d’énergie pour survivre, elles passent à un mécanisme de sauvegarde pour obtenir de l’énergie. Les cellules adipeuses se dégradent, en libérant des composés dits cétones. Les cétones apportent de l’énergie aux cellules, mais entraînent un excès d’acidité dans le sang (acidocétose). Cette acidocétose est similaire à celle qui se produit dans le diabète, sauf que, contrairement à l’acidocétose diabétique, les taux de glucose sanguin sont faibles.

Symptômes

Les symptômes de l’acidocétose alcoolique incluent

  • Soif excessive

  • Nausées

  • Vomissements

  • Douleur abdominale

La respiration a tendance à devenir profonde et accélérée pour tenter de corriger l’acidité du sang. Des symptômes similaires chez une personne atteinte d’alcoolisme peuvent provenir d’une pancréatite aiguë, d’un empoisonnement au méthanol ou à l’éthylène glycol, ou d’une acidocétose diabétique. Le médecin doit exclure ces autres causes avant de diagnostiquer une acidocétose alcoolique.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Analyses de sang

Les médecins basent le diagnostic sur les symptômes caractéristiques et leur relation à l’abus d’alcool, en association aux résultats d’analyses biologiques qui montrent une augmentation des quantités de cétones et d’acide dans la circulation sanguine, mais des taux de glucose sanguin normaux ou faibles.

Traitement

  • Thiamine administrée par une veine

Pour traiter l’acidocétose alcoolique, les médecins administrent de la thiamine (vitamine B1) par une veine (intraveineuse) suivie par une solution saline et une solution de glucose.