Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hyperaldostéronisme

Par Ashley B. Grossman, MD, Emeritus Professor of Endocrinology;Professor of Neuroendocrinology;Consultant NET Endocrinologist, University of Oxford; Fellow, Green-Templeton College;Barts and the London School of Medicine;Royal Free Hospital, London

Dans l’hyperaldostéronisme, l’augmentation de la production d’aldostérone entraîne une rétention hydrique et une augmentation de la tension artérielle, ainsi qu’une faiblesse et, dans de rares cas, des épisodes de paralysie.

  • L’hyperaldostéronisme peut être causé par une tumeur dans la glande surrénale ou se développer en réponse à certaines maladies.

  • Des taux élevés d’aldostérone peuvent provoquer une hypertension artérielle et une diminution des taux de potassium. Ces taux de potassium plus faibles peuvent provoquer une faiblesse, des picotements, des spasmes musculaires et des épisodes de paralysie temporaire.

  • Les médecins mesurent les taux de sodium, de potassium et d’aldostérone dans le sang.

  • Il arrive que l’on retire une tumeur ou que les personnes prennent des médicaments qui bloquent l’action de l’aldostérone.

L’aldostérone, hormone produite et sécrétée par les glandes surrénales, signale aux reins de retenir davantage de sodium et d’excréter plus de potassium. La production d’aldostérone est en partie régulée par la corticotropine (sécrétée par l’hypophyse) et en partie via le système rénine-angiotensine-aldostérone ( Régulation de la pression artérielle: Le système rénine-angiotensine-aldostérone). La rénine, enzyme produite dans les reins, contrôle l’activation de l’hormone angiotensine, laquelle stimule les glandes surrénales pour produire l’aldostérone.

L’hyperaldostéronisme peut être causé par une tumeur (généralement, un adénome non cancéreux) dans une glande surrénale (affection appelée syndrome de Conn), bien que parfois les deux glandes soient touchées et hyperactives. Il arrive que l’hyperaldostéronisme survienne en réponse à certaines maladies, comme une très forte hypertension artérielle ou le rétrécissement d’une des artères des reins.

Symptômes

Des taux élevés d’aldostérone peuvent faire diminuer les taux de potassium. Souvent, les faibles taux de potassium ne provoquent aucun symptôme, mais peuvent conduire à une faiblesse, des picotements, des spasmes musculaires et des épisodes de paralysie temporaire. Certaines personnes ont extrêmement soif et urinent fréquemment.

Diagnostic

Les médecins qui suspectent un hyperaldostéronisme commencent par analyser les taux de sodium et de potassium dans le sang. Les médecins peuvent également mesurer les taux d’aldostérone. S’ils sont élevés, on peut administrer de la spironolactone ou de l’éplérénone, médicaments qui bloquent l’action de l’aldostérone, afin d’évaluer si les taux de sodium et de potassium se normalisent. Les médecins mesurent également les taux de rénine. Dans le syndrome de Conn, les taux de rénine sont également très faibles.

Lorsque l’aldostérone est produite en trop grande quantité, les médecins examinent les glandes surrénales à la recherche d’une tumeur non cancéreuse (adénome). La tomodensitométrie (TDM [scanner]) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peut s’avérer utile, mais il arrive qu’il faille analyser les échantillons sanguins de chacune des glandes surrénales pour déterminer la source de l’hormone.

Traitement

Si l’on décèle une tumeur, on peut en principe la retirer par voie chirurgicale. Lorsque la tumeur est retirée, la tension artérielle revient à la normale et les autres symptômes disparaissent dans 70 % des cas environ. Si l’on ne décèle aucune tumeur et que les deux glandes sont hyperactives, l’ablation partielle des glandes surrénales peut échouer à contrôler l’hypertension artérielle et l’ablation complète provoquera une maladie d’Addison ( Maladie d’Addison), qui nécessite un traitement à vie. Toutefois, la spironolactone ou l’éplérénone parviennent généralement à contrôler les symptômes, et les médicaments contre l’hypertension artérielle sont facilement disponibles. Il est rare qu’il faille retirer les deux glandes surrénales. La spironolactone peut souvent entraîner une augmentation de volume du sein (gynécomastie), une diminution de la libido et une dysfonction érectile chez les hommes en bloquant les effets de la testostérone.

Ressources dans cet article