Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Allergie physique

Par Peter J. Delves, PhD, University College London, London, UK

L’allergie physique est une réaction allergique déclenchée par un stimulus physique.

Elle se distingue des autres types de réaction allergique en ce que le déclencheur est un stimulus physique. On compte parmi les stimuli physiques :

  • Froid

  • Lumière du soleil

  • La chaleur ou d’autres stimuli induisant une transpiration (stress émotionnel ou exercice physique)

  • Les vibrations

  • Les blessures mineures (telles que celles dues à une égratignure)

  • La pression physique

Chez certaines personnes, les symptômes ne se manifestent qu’en réponse à un stimulus physique. Chez certaines personnes qui présentent d’autres allergies, le stimulus physique aggrave les symptômes.

On ne connaît pas l’origine de ce type de réaction allergique. Une théorie suggère que le stimulus physique peut altérer une protéine cutanée. Le système immunitaire identifie par erreur cette protéine comme étant une substance étrangère et l’attaque. La sensibilité à la lumière du soleil (photosensibilité) en est un exemple. Les rayons ultraviolets modifient les protéines contenues dans la peau, que l’organisme identifie alors comme étrangères et attaque. La photosensibilité est parfois induite par l’administration de médicaments (tels que les antibiotiques), certains cosmétiques (tels que des crèmes, lotions et huiles pour la peau) ou d’autres substances.

Certaines personnes sensibles au froid présentent des protéines anormales (appelées les cryoglobulines ou le cryofibrinogène) dans le sang. Parfois, la présence de ces protéines est le signe d’une maladie grave telle qu’un cancer, une maladie du tissu conjonctif ou une infection chronique.

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents sont les démangeaisons, les taches cutanées, l’urticaire et le gonflement des tissus situés sous la peau (angiœdème). Les symptômes se développent généralement dans les minutes qui suivent l’exposition au stimulus physique.

Si une personne sensible à la chaleur est exposée à la chaleur ou s'adonne à une activité physique qui provoque une transpiration, elle peut développer de petites zones d’urticaire très prurigineuses, entourées d’une auréole rouge, c'est ce qu'on appelle l’urticaire cholinergique.

Si une personne sensible au froid est exposée au froid, elle peut développer de l’urticaire, de l’asthme, un écoulement nasal, une obstruction nasale ou un angiœdème. Rarement, une réaction anaphylactique diffuse peut se manifester.

Diagnostic

Le diagnostic est basé sur les symptômes et les circonstances de leur apparition. Pour diagnostiquer les réactions causées par le froid, les médecins appliquent un glaçon sur la peau pendant 4 minutes, puis le retirent et attendent l’apparition de l’urticaire. L’éviction des cosmétiques, des crèmes pour la peau, des lotions et des huiles, pendant un certain temps, peut permettre d’établir si l’une de ces substances aggrave l’allergie.

Traitement

Le meilleur traitement consiste à éviter le stimulus qui est à l’origine de l’allergie physique. Par exemple, une personne très sensible à la lumière du soleil doit utiliser un écran solaire et éviter, autant que possible, de s’exposer au soleil.

Les démangeaisons peuvent le plus souvent être soulagées par un antihistaminique. Les traitements les plus efficaces sont la cyproheptadine pour l’urticaire causée par le froid et l’hydroxyzine pour l’urticaire causée par le chaud ou le stress émotionnel.