Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Allergies perannuelles

(présentes toute l'année)

Par Peter J. Delves, PhD, University College London, London, UK

Les allergies perannuelles sont provoquées par l’exposition à des substances aéroportées (telles que la poussière domestique) qui sont présentes tout au long de l’année.

  • Le nez est congestionné, démange, coule parfois et la bouche ainsi que la gorge grattent.

  • Ce sont les symptômes et les activités déclenchant l’allergie qui suggèrent généralement le diagnostic.

  • Le mieux est d’éviter l’allergène, mais les médicaments, tels que les antihistaminiques, peuvent contribuer à soulager les symptômes.

Les allergies perannuelles peuvent se manifester à n’importe quel moment de l’année, quelle que soit la saison, voire durer toute l’année. Elles constituent souvent une réaction à la poussière domestique. Cette dernière peut contenir des moisissures et des spores de champignons, des fibres de tissus, des phanères d’animaux, des acariens et des fragments d’insectes. Les substances contenues dans et sur les cafards sont souvent la cause des symptômes allergiques. Ces substances sont présentes dans la maison toute l’année, mais peuvent provoquer des symptômes plus sévères pendant les périodes froides, lorsque l’on passe plus de temps à l’intérieur.

En général, les allergies perannuelles provoquent des symptômes nasaux (rhinite allergique), mais pas de symptômes oculaires (conjonctivite allergique). Cependant, une conjonctivite allergique peut se produire, lorsque certaines substances sont mises en contact avec les yeux, intentionnellement ou par inadvertance. Ces substances comprennent des médicaments utilisés pour traiter les troubles oculaires, des cosmétiques tels qu’un eye-liner ou de la poudre ou encore de la teinture pour cheveux. Les solutions pour lentilles de contact peuvent également induire une réaction allergique. La rhinite perannuelle est souvent causée par quelque chose d’autre qu’une allergie, comme de l’aspirine ou un autre anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) ou une autre forme de rhinite ( Rhinite).

Le saviez-vous ?

  • Les cafards sont souvent responsables des allergies perannuelles.

Symptômes

Le symptôme le plus évident est l’obstruction nasale chronique. Le nez coule, produisant des sécrétions aqueuses claires. Le nez, le palais et le rétropharynx peuvent démanger. Ces démangeaisons peuvent se manifester progressivement ou soudainement. Les éternuements sont fréquents.

La trompe d’Eustache, qui relie l’oreille moyenne à l’arrière du nez, peut gonfler. L’audition peut en être affectée, surtout chez les enfants. Les enfants peuvent également développer des infections chroniques de l’oreille. Certaines personnes présentent des infections récurrentes des sinus (sinusite chronique) ainsi que des excroissances à l’intérieur du nez (des polypes nasaux). Lorsqu’ils sont touchés, les yeux pleurent et démangent. Le blanc des yeux peut rougir et les paupières peuvent devenir rouges et gonflées.

De nombreuses personnes souffrant d’allergie perannuelle souffrent également d’asthme éventuellement provoqué par les mêmes déclencheurs d’allergie (allergènes) que ceux qui contribuent à la rhinite et la conjonctivite allergiques.

Diagnostic

Le diagnostic est fondé sur les symptômes ainsi que les circonstances dans lesquelles ils surviennent, c’est-à-dire en réponse à certaines activités, telles que le fait de caresser un chat.

Prévention

Il est recommandé d’éviter l’allergène, autant que possible, de manière à ne pas déclencher l’apparition des symptômes.

Si une personne est allergique à la poussière domestique, certaines modifications de l’environnement peuvent prévenir ou atténuer les symptômes :

  • Retrait des objets qui retiennent la poussière, tels que les bibelots, les magazines et les livres

  • Remplacement des meubles tapissés ou aspiration fréquente de ces derniers

  • Remplacement des rideaux et doubles rideaux par des stores

  • Retrait des moquettes ou remplacement de ces dernières par des tapis

  • Laver fréquemment les draps, les taies d’oreillers et les couvertures à l’eau chaude

  • Traiter la maison à la vapeur de chauffage

  • Couvrir les matelas et les oreillers de housses en tissu à trame serrée qui ne laissent passer ni les acariens ni les particules allergisantes

  • Utiliser des oreillers en fibres synthétiques

  • Faire fréquemment le ménage en passant le chiffon à poussière, l’aspirateur et la serpillère

  • Utilisation de climatiseurs et de déshumidificateurs afin de réduire la forte humidité intérieure qui favorise la reproduction des acariens

  • Utiliser un aspirateur et un filtre HEPA (high-efficiency particulate air, haute efficacité pour les particules de l’air)

  • Exterminer les cafards

Si une personne est allergique aux phanères d’animaux, l’animal domestique peut n’être autorisé à pénétrer que dans certaines pièces de la maison ou, si possible, être maintenu hors du domicile. Il peut également être utile de laver l’animal chaque semaine.

Traitement

Le traitement pharmacologique est proche de celui utilisé pour les allergies saisonnières ( Allergies saisonnières : Traitement). Il consiste en des pulvérisateurs nasaux à base de corticostéroïdes, des antihistaminiques et des pulvérisateurs nasaux décongestionnants.

En cas de sinusite chronique et de polypes nasaux, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour améliorer le drainage sinusien et retirer les tissus infectés ou les polypes. Avant et après l’intervention, il peut être utile de laver régulièrement les sinus avec du sérum physiologique (solution saline) tiède. Cette technique s’appelle l’irrigation des sinus.

Ressources dans cet article