Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Troubles induits par des substances

Par Thomas Kosten, MD, JH Waggoner Chair and Professor of Psychiatry, Neuroscience, Pharmacology, Immunology and Pathology, Baylor College of Medicine/MD Anderson Cancer Center ; Daryl Shorter, MD, Staff Psychiatrist;Assistant Professor, Menninger Department of Psychiatry, Michael E. DeBakey VA Medical Center;Baylor College of Medicine

Les troubles induits par des substances constituent un type de trouble lié à l’usage de substances impliquant des problèmes causés par les effets directs d’une substance.

Troubles induits par des substances :

  • Intoxication

  • Sevrage

  • Troubles mentaux induits par des substances

De nombreuses substances différentes peuvent provoquer un trouble induit par des substances. Un trouble peut survenir que la substance soit légale ou non, qu’elle soit socialement acceptable ou non, ou qu’elle ait un usage médical accepté ou non (avec ou sans ordonnance). Les manifestations spécifiques, le traitement de l’intoxication et le sevrage varient selon la substance et sont abordés dans un autre chapitre du Manuel.

Les personnes qui s’injectent des drogues peuvent également développer des problèmes liés à l’injection elle-même plutôt qu’à la drogue, en particulier des infections.

Intoxication

L’intoxication fait référence aux effets immédiats et temporaires d’une drogue spécifique. L’intoxication altère le fonctionnement cérébral et le jugement, et peut également altérer l’humeur. En fonction de la drogue, la personne peut présenter une sensation d’excitation ou de bien-être excessif (euphorie), ou peut se sentir plus calme, plus détendue et plus somnolente que d’habitude.

De nombreuses drogues perturbent le fonctionnement physique et la coordination, entraînant des chutes et des accidents de la route. Certaines drogues peuvent déclencher un comportement agressif, menant à des bagarres. Lorsque des quantités plus importantes de drogue sont utilisées (surdose), les effets indésirables deviennent plus évidents, avec des complications graves et parfois un risque de décès.

Le terme tolérance signifie que les personnes ont besoin d’une quantité de plus en plus importante de drogue pour ressentir les effets initialement produits par de plus petites quantités. Les personnes peuvent développer une tolérance très importante aux drogues telles que les opiacés et l’alcool.

Sevrage

Le sevrage (ou manque) fait référence aux symptômes se développant lorsque les personnes arrêtent de prendre une substance ou prennent des quantités beaucoup moins importantes que d’habitude. Le sevrage provoque divers symptômes désagréables qui varient selon la substance consommée. Le sevrage de certaines drogues (telles que l’alcool ou les barbituriques) peut être grave, voire potentiellement mortel. La plupart des personnes en état de sevrage savent que le fait de consommer une quantité plus importante de la substance réduira leurs symptômes.

Le sevrage ne dépend que de la substance et de la durée de consommation. Et la question n’est pas de savoir si la personne présente un trouble lié à l’usage de substances, si elle prend la substance à des fins récréatives ou si la substance est illégale. Certains médicaments sur ordonnance, tout particulièrement les opiacés, les sédatifs et les stimulants, peuvent entraîner des symptômes de sevrage même lorsqu’ils sont pris tels que prescrits pour des raisons médicales légales et pendant des périodes relativement courtes (moins de 1 semaine pour les opiacés).

Auparavant, on disait des personnes présentant des symptômes de sevrage qu’elles avaient une dépendance physique à la substance. Néanmoins, « dépendance » a des connotations négatives suggérant un usage de drogues illicites, les médecins préfèrent donc éviter cette terminologie.

Troubles mentaux induits par des substances

Les troubles mentaux induits par des substances sont des modifications de l’état mental générées par l’usage de substances ou par le sevrage qui ressemblent à des troubles mentaux indépendants, tels que la dépression, la psychose et l’anxiété.

Pour qu’un trouble mental soit considéré comme induit par une substance, cette dernière doit être connue pour être capable de provoquer le trouble. Les substances peuvent appartenir à 10 classes de substance causant habituellement des troubles liés à l’usage de substances :

Cependant, de nombreuses autres substances peuvent provoquer des troubles mentaux. Des exemples courants incluent les médicaments anticholinergiques et les corticoïdes, qui peuvent causer des symptômes passagers de psychose.

En outre, le trouble mental doit :

  • Apparaître dans un délai de 1 mois après l’intoxication avec la substance ou après le sevrage de la substance

  • Causer une souffrance importante ou altérer le fonctionnement

  • Ne pas avoir été présent avant la prise de la substance

  • Ne pas survenir uniquement pendant le délire aigu provoqué par la substance

  • Ne pas durer pendant une longue période*

*Certains troubles de la pensée provoqués par l’alcool, les substances inhalées ou les sédatifs/hypnotiques, et les troubles de la perception provoqués par les hallucinogènes peuvent durer longtemps.