Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Transvestisme

(trouble du transvestisme)

Par George R. Brown, MD, Mountain home VAMC, Johnson City, TN;East Tennessee State University

Le transvestisme implique une excitation sexuelle intense et récurrente due au travestissement. Le trouble du transvestisme est un transvestisme qui provoque une souffrance importance ou perturbe considérablement le fonctionnement quotidien.

Le transvestisme est une forme de fétichisme (le vêtement est le fétiche), qui est un type de paraphilie. Dans le transvestisme (travestissement), l’homme préfère porter des vêtements de femme ou, bien moins fréquemment, la femme préfère porter des vêtements d’homme. Ils ne désirent cependant pas changer de sexe comme les transsexuels. Par ailleurs, ils n’ont pas de sentiment profond d’appartenance au sexe opposé comme c’est le cas des personnes atteintes de dysphorie de genre. Cependant, les hommes qui se travestissent peuvent souffrir de dysphorie de genre lorsqu’ils sont stressés ou perdent une personne proche.

Le terme de travesti est généralement utilisé pour désigner les personnes qui pratiquent le transvestisme. Transvesti est un terme moins acceptable.

Les hommes hétérosexuels qui portent des vêtements de femmes commencent généralement à le faire à la fin de l’enfance. Ce comportement est associé, au moins initialement, à une excitation sexuelle intense.

Les travestis se déguisent également pour d’autres raisons que l’excitation sexuelle, par exemple pour réduire l’anxiété, pour se détendre ou, chez les hommes, pour vivre la composante féminine de leur personnalité.

Plus tard, (parfois dans leur cinquantaine ou leur soixantaine), certains hommes qui se travestissaient uniquement quand ils étaient adolescents et alors qu’ils avaient une vingtaine d’années développent une dysphorie de genre. Ils cherchent parfois à changer leur corps par des hormones et un changement chirurgical de sexe.

Si la/le partenaire coopère, le travestissement peut ne pas nuire à la relation sexuelle du couple. Auquel cas, les hommes travestis peuvent avoir des relations sexuelles en partie ou complètement déguisés en femme.

Si le/la partenaire ne coopère pas, les travestis peuvent se sentir angoissés, déprimés, coupables et honteux de leur désir de se travestir. Souvent, ces hommes réagissent à ces sentiments en se débarrassant de leur garde-robe de vêtements féminins.

Traitement

  • Groupe sociaux et de soutien

  • Parfois psychothérapie

Le transvestisme n’est considéré comme un trouble et ne nécessite un traitement que s’il cause une souffrance, s’il perturbe le fonctionnement ou s’il donne lieu à un comportement risqué susceptible d’induire des blessures, la perte d’un emploi ou un emprisonnement. La plupart des travestis ne souffrent pas de trouble de transvestisme.

Peu nombreux sont les transvestis qui recherchent une assistance médicale. Ceux qui le font peuvent y être incités par un conjoint malheureux ou parce qu’ils s’inquiètent de ce que leur travestissement affecte leur vie sociale et leur travail. Ou des tribunaux peuvent les astreindre à un traitement. Certains recherchent une assistance médicale pour d’autres problèmes tels qu’une toxicomanie ou une dépression.

Les groupes sociaux et de soutien pour les hommes travestis sont souvent très utiles.

La psychothérapie, lorsqu’elle est nécessaire, vise à aider la personne à s’accepter et à contrôler les comportements susceptibles de poser problème.

Aucun médicament n’est vraiment efficace.