Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Facteurs psychologiques affectant d’autres affections médicales

Par Joel E. Dimsdale, MD, Professor Emeritus, Department of Psychiatry, University of California, San Diego

Des facteurs psychologiques affectant d’autres affections médicales sont diagnostiqués lorsque l’attitude ou les comportements d’une personne ont un effet négatif sur une maladie qui l’atteint.

L’attitude ou le comportement d’une personne peut influer négativement sur de nombreux troubles (par exemple le diabète sucré, les maladies cardiaques ou les migraines) ou sur des symptômes (la douleur par exemple). L’attitude ou le comportement d’une personne peuvent aggraver un trouble ou des symptômes, au point parfois d’entraîner une hospitalisation ou une visite aux urgences. Par exemple, un stress intense peut affaiblir temporairement le cœur, et le stress chronique lié au travail peut augmenter le risque d’hypertension artérielle. Le risque de souffrance, de décès, ou d’invalidité dû au trouble peut augmenter.

Les facteurs susceptibles d’aggraver une affection comprennent le déni de l’importance ou de la gravité des symptômes, le déni de la nécessité d’un traitement, le refus de suivre le traitement prescrit et le refus d’effectuer les analyses recommandées.

Ce trouble est diagnostiqué si un facteur psychologique affecte clairement l’évolution d’une maladie.

Le traitement consiste à expliquer à la personne les effets des facteurs psychologiques ou comportementaux ; la psychothérapie fait aussi partie du traitement.