Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des troubles somatoformes et apparentés

Par Joel E. Dimsdale, MD, Professor Emeritus, Department of Psychiatry, University of California, San Diego

Les troubles somatoformes et apparentés sont des troubles mentaux caractérisés par une attention intense portée sur des symptômes physiques (somatiques), entraînant une souffrance significative et/ou une perturbation du fonctionnement quotidien.

La plupart des troubles mentaux sont caractérisés par des symptômes mentaux. Autrement dit, la personne atteinte a des pensées, des humeurs, et/ou des comportements inhabituels ou perturbants. En revanche, la principale préoccupation d’une personne atteinte de symptômes de troubles somatoformes sera ses symptômes physiques (somatiques, du grec soma qui signifie le corps), par exemple la douleur, la faiblesse, des nausées, ou d’autres sensations corporelles. La personne peut avoir un problème médical qui provoque ou contribue aux symptômes, mais pas obligatoirement. Cependant, lorsque la personne est atteinte d’un problème médical, sa réaction est excessive.

Tout le monde réagit sur le plan émotionnel face à des symptômes physiques. Cependant, une personne atteinte de trouble somatoforme a des pensées, des sentiments, et des comportements exceptionnellement intenses en réaction aux symptômes. Le trouble se distingue d’une réaction normale face à la maladie par le fait que les réponses sont suffisamment intenses pour générer une souffrance importante chez la personne atteinte (et parfois chez les autres) et/ou pour gêner le fonctionnement de la personne dans sa vie quotidienne.

La personne atteinte peut répondre de différentes façons, et le type de réponse définit le trouble spécifique qu’elle présente, par exemple :

  • Dans le trouble de conversion, des symptômes physiques ressemblant à ceux d’un trouble du système nerveux se développent ( Trouble de conversion).

  • La personne atteinte de trouble factice ( Trouble factice imposé à soi-même) prétend présenter des symptômes sans raison externe apparente (pour ne pas aller travailler, par exemple).

  • La personne atteinte de trouble anxieux ( Trouble anxieux) est excessivement préoccupée et inquiète de la possibilité d’avoir ou de contracter une maladie grave.

  • Parfois les attitudes ou les comportements peuvent avoir un effet négatif sur un problème médical ( Facteurs psychologiques affectant d’autres affections médicales).

  • Dans le trouble somatoforme ( Trouble somatoforme), les symptômes de la personne atteinte l’inquiètent et la préoccupent constamment, et/ou l’amènent à consulter des médecins très fréquemment.

Comme les personnes atteintes de ces troubles pensent qu’elles ont des symptômes physiques, elles ont tendance à aller voir un docteur plutôt qu’un psychologue ou un psychiatre.

Les enfants sont également concernés ( Aperçu des troubles mentaux chez l'enfant).

Le traitement varie selon le trouble de la personne, mais il implique généralement une psychothérapie.

Ressources dans cet article