Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Effets du vieillissement sur les yeux

Par James Garrity, MD, Whitney and Betty MacMillan Professor of Ophthalmology, Mayo Clinic College of Medicine

À l’âge moyen, le cristallin de l’œil devient moins souple et moins capable de s’épaissir, et donc moins capable de se concentrer sur les objets proches, un trouble appelé presbytie. Les lunettes pour la lecture ou les lunettes à doubles foyers permettent de corriger ce trouble. Pour plus d’informations sur les effets de l’âge sur l’œil, Changements corporels du vieillissement : Yeux.

À un âge avancé, les changements de la sclère (blanc des yeux) comprennent les effets suivants :

  • Un jaunissement ou brunissement causé par une exposition pendant des années à la lumière ultraviolette, au vent et à la poussière.

  • Des taches aléatoires de pigment (plus fréquentes chez les personnes à peau noire)

  • Un amincissement de la conjonctive

  • Une teinte bleuâtre causée par une augmentation en transparence de la sclère

Le nombre de cellules muqueuses de la conjonctive peut diminuer avec l’âge. La production de larmes peut aussi diminuer avec l’âge, réduisant la capacité de maintenir l’humidité de la surface de l’œil. Ces modifications expliquent pourquoi les personnes âgées sont plus sujettes à la sécheresse oculaire. Cependant, même si les yeux tendent normalement à être secs, le larmoiement peut être important lorsque les yeux sont irrités, par exemple lorsque la personne coupe un oignon ou lorsqu’un objet entre en contact avec l’œil.

L’arc sénile ou gérontoxon (un dépôt de sels de calcium et de cholestérol) apparaît sous la forme d’un cercle blanc grisâtre autour de l’iris, sur la cornée. Il est fréquent chez les personnes de plus de 60 ans. L’arc cornéen n’affecte pas la vision.

Certaines maladies de la rétine sont plus susceptibles de survenir chez les personnes âgées. Il s’agit notamment de la dégénérescence maculaire, la rétinopathie diabétique (lorsque la personne souffre de diabète) et le décollement de la rétine. D’autres maladies oculaires comme la cataracte deviennent aussi plus fréquentes.

Les muscles qui pressent les paupières à se fermer diminuent en force avec l’âge. Cette diminution de la force, combinée avec la gravité et le relâchement des paupières lié à l’âge, provoque parfois le retournement de la paupière inférieure vers l’extérieur. Ce trouble est appelé ectropion. Parfois, à cause du relâchement lié à l’âge affectant une partie différente de la paupière, la paupière inférieure se tourne vers l’intérieur, provoquant le frottement des cils contre le globe oculaire. Ce trouble est appelé entropion. Lorsque la paupière supérieure est touchée, celle-ci peut s’affaisser (ptose).

Chez certaines personnes âgées, la masse graisseuse entourant l’orbite rétrécit, entraînant le recul du globe oculaire dans l’orbite. Ce trouble est appelé énophtalmie. À cause de tissus lâches dans les paupières, la graisse orbitale peut aussi gonfler vers l’avant et dans les paupières, les faisant apparaître constamment bouffis. L’énophtalmie peut causer une légère obstruction de la vision périphérique.

Les muscles qui ajustent la taille des pupilles s’affaiblissent avec l’âge. Les pupilles se rétrécissent, réagissent moins rapidement à la lumière et se dilatent plus lentement dans l’obscurité. Ainsi, les personnes de plus de 60 ans peuvent constater que les objets sont moins lumineux, être éblouies par la lumière lorsqu’elles sortent de la maison ou quand elles croisent les feux des voitures lors de la conduite nocturne, et avoir des difficultés à passer d’un milieu lumineux à un milieu plus sombre. Ces modifications sont particulièrement gênantes quand elles sont associées à une cataracte.

Avec l’âge, d’autres modifications de la fonction oculaire peuvent être observées. L’acuité de la vision est réduite malgré l’utilisation des meilleures lunettes, particulièrement chez les personnes ayant une cataracte, une dégénérescence maculaire ou un glaucome avancé ( Certains troubles survenant principalement chez les personnes âgées). La quantité de lumière qui atteint le segment postérieur de la rétine diminue, ce qui provoque le besoin d’un éclairage plus fort et d’un contraste plus important entre les objets et leur arrière-plan. Les personnes âgées peuvent également voir davantage de taches noires flottantes (lescorps flottants vitréens). Généralement, ces corps flottants n’ont pas d’influence significative sur la vision.