Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Kératoconjonctivite phlycténulaire

(conjonctivite phlycténulaire ; phlycténulose)

Par Melvin I. Roat, MD, FACS, Clinical Associate Professor of Ophthalmology;Cornea Service, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University;Wills Eye Hospital

La kératoconjonctivite phlycténulaire est un trouble ophtalmique qui implique une réaction immunitaire de la cornée (couche transparente qui se situe au-devant de l’iris et de la pupille) et de la conjonctive (membrane qui tapisse les paupières et recouvre le blanc de l’œil) aux bactéries.

Localisation de la cornée

La kératoconjonctivite phlycténulaire n’est pas une infection. Il s’agit d’une réaction immunitaire aux bactéries présentes sur ou autour des yeux. Staphylocoques, tuberculosis et Chlamydia font partie des bactéries responsables de ce trouble. Ce trouble touche le plus souvent les enfants. De nombreuses personnes présentent également une inflammation, une rougeur ou un gonflement des bords des paupières (blépharite).

Symptômes

De petites vésicules saillantes, jaune-gris (appelées phlycténules) apparaissent sur le limbe (la zone où la conjonctive rejoint la cornée), sur la cornée ou sur la conjonctive. Les vésicules durent entre quelques jours et deux semaines. Sur la conjonctive, ces vésicules se transforment en ulcérations, mais guérissent sans laisser de cicatrice. Lorsque la cornée est touchée, un larmoiement sévère, une photophobie (douleur lorsqu’une lumière est dirigée vers l’œil), une vision trouble, une douleur, et une sensation de corps étranger dans l’œil peuvent être observés.

Les personnes présentant des récidives fréquentes peuvent développer des cornées troubles, et de petits vaisseaux sanguins peuvent apparaître dans les cornées. Leur vision peut être perturbée.

Diagnostic

  • Un examen de l’œil par un médecin

Le diagnostic de kératoconjonctivite phlycténulaire s’appuie sur l’aspect typique des yeux.

Les médecins peuvent faire passer un test de dépistage de la tuberculose à certains patients.

Traitement

  • Collyre antibiotique-corticostéroïde

  • Pour la blépharite séborrhéique, gommage pour les paupières

Les personnes qui ne sont pas atteintes de tuberculose utilisent des gouttes ophtalmiques contenant une association de corticostéroïdes et d’antibiotiques.

Les personnes atteintes d’une blépharite due à la dermite séborrhéique (maladie cutanée également appelée blépharite séborrhéique) peuvent faire un gommage doux des bords des paupières pour prévenir la récidive de cette pathologie (voir Traitement de la blépharite).

Ressources dans cet article