Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Névrite optique

Par James Garrity, MD, Whitney and Betty MacMillan Professor of Ophthalmology, Mayo Clinic College of Medicine

Une névrite optique est une inflammation du nerf optique.

  • La sclérose en plaques en est la cause la plus courante.

  • La perte de la vision peut se développer, et le sujet peut ressentir de la douleur quand il bouge l’œil.

  • L’imagerie par résonance magnétique est réalisée.

  • Si la sclérose en plaques paraît probable, des corticostéroïdes peuvent être administrés.

Causes

La névrite optique est plus fréquente chez les adultes âgés de 20 à 40 ans. La névrite optique est le plus souvent engendrée par la sclérose en plaques ( Sclérose en plaques (SEP)). Cependant, certaines personnes qui souffrent de névrite optique sont diagnostiquées pour une sclérose en plaques seulement plus tard. La névrite optique peut aussi être causée par les facteurs suivants :

  • Infections comme l’encéphalite virale (particulièrement chez les enfants), la méningite, la syphilis, la sinusite, la tuberculose et l’infection au virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

  • Propagation d’une tumeur maligne au nerf optique

  • Produits chimiques ou médicaments comme le plomb, l’alcool méthylique, la quinine, l’arsenic et certains antibiotiques.

Des causes rares comprennent le diabète, l’anémie pernicieuse, certaines maladies auto-immunes, la maladie de Graves qui touche l’orbite (appelée orbitopathie de Graves), les piqûres d’abeilles et les blessures. Souvent, la cause de la névrite optique est inconnue.

Symptômes

Une névrite optique entraîne une perte modérée ou sévère de l’acuité visuelle, uni- ou bilatérale. La perte de la vision peut augmenter en 1 ou 2 jours. La fonction visuelle du ou des yeux atteints peut varier d’une acuité proche de la normale jusqu’à la cécité complète. La vision en couleur peut être particulièrement affectée, mais la personne peut ne pas remarquer. Une douleur peut être provoquée par les mouvements oculaires. Selon la cause, la vision revient habituellement en 2 à 3 mois, mais pas toujours totalement. Certaines personnes ont des épisodes répétés de névrite optique.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Généralement, imagerie par résonance magnétique (IRM)

Le diagnostic comprend l’examen de la partie postérieure de l’œil avec une lampe qui contient des loupes (l’ophtalmoscope). La tête du nerf optique à l’arrière de l’œil (disque optique) peut paraître enflée. Tester le champ de vision peut révéler la perte d’une portion du champ visuel. L’IRM peut révéler des lésions caractéristiques de la sclérose en plaques ou, plus rarement, une tumeur comprimant le nerf optique.

Traitement

  • Parfois, corticostéroïdes

  • Pour les tumeurs, atténuation de la pression

Dans certains cas, lorsque la sclérose en plaques semble probable, les corticostéroïdes peuvent être administrés par voie intraveineuse. Ces médicaments peuvent accélérer la guérison et réduire le risque de récidive. Après quelques jours, des corticostéroïdes sont administrés par voie orale.

En général, lorsqu’une tumeur comprime le nerf optique, la vision s’améliore après ablation de la tumeur.

Des loupes, des appareils à gros caractères et des montres à synthèse vocale (aides visuelles pour malvoyants) peuvent aider à s’adapter à la perte de la vision.