Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Troubles de la réfraction

(Erreurs de réfraction)

Par Deepinder K. Dhaliwal, MD, Department of Ophthalmology, University of Pittsburgh Eye Center;University of Pittsburgh School of Medicine

Dans les troubles de la réfraction (erreurs de la réfraction), les rayons de la lumière entrant dans l’œil ne convergent pas sur la rétine, causant une vision floue.

  • La forme de l’œil ou de la cornée, ou la rigidité du cristallin (liée à l’âge) peuvent diminuer le pouvoir de focalisation de l’œil.

  • Les objets peuvent paraître flous quand ils sont éloignés, proches, ou les deux.

  • Un ophtalmologiste ou optométriste détermine la meilleure façon de corriger la vision.

  • La vision peut être corrigée par des lunettes, des lentilles de contact ou une chirurgie réfractive.

Comprendre la réfraction

Normalement, la cornée et le cristallin dévient (réfractent) les rayons lumineux pour les focaliser sur la rétine. En présence d’un trouble de la réfraction, la cornée et le cristallin ne peuvent pas focaliser les rayons lumineux sur la rétine. Les troubles de la réfraction peuvent être corrigés par des lunettes, des lentilles de contact ou une chirurgie réfractive.

Dans des conditions physiologiques normales, l’œil crée une image nette car la cornée et le cristallin réfractent les rayons lumineux pour les focaliser sur la rétine. Si la forme de la cornée est constante, le cristallin, en modifiant sa courbure, peut focaliser sur des objets placés à des distances différentes de l’œil. En accentuant sa courbure, le cristallin permet aux objets proches d’être focalisés. En s'aplatissant, le cristallin permet aux objets éloignés d’être focalisés. Un trouble de la réfraction se manifeste quand la cornée et le cristallin ne permettent pas une parfaite focalisation des images sur la rétine.

Le saviez-vous ?

  • Le cristallin de l’œil est souple et change de forme selon la distance à laquelle se situent les objets, mais commence à perdre sa souplesse après environ 43 ans.

Causes

Le cristallin et la cornée peuvent ne pas réfracter et focaliser correctement la lumière sur la rétine pour plusieurs raisons.

La myopie survient quand le globe oculaire est trop long pour la capacité réfractive de la cornée et du cristallin. Dans ce cas, la lumière est focalisée non pas sur, mais en avant de la rétine, et la personne se plaint d’une difficulté à voir nettement les objets éloignés. Chez les enfants, la myopie augmente fréquemment jusqu’à ce que ceux-ci cessent de grandir.

L’hypermétropie survient chez certaines personnes quand l’œil est trop court pour la capacité réfractive de la cornée et du cristallin. A cause de la taille relativement petite de l’œil, la lumière converge derrière la rétine. Les enfants et les jeunes adultes qui souffrent d’une hypermétropie bénigne peuvent voir clairement si le cristallin est assez souple pour refocaliser la lumière sur la rétine de façon adéquate. Cependant, le cristallin se rigidifie avec l’âge. Par conséquent, à mesure que vieillissent les adultes souffrant d’hypermétropie, la vision de près et la vision de loin deviennent difficiles. Le caractère flou des objets proches est pire dans la lumière diffuse.

L’astigmatisme (voir Qu’est-ce que l’astigmatisme ?) est une cornée ou un cristallin de forme imparfaite (pas parfaitement ronde ou sphérique), qui peut rendre les objets flous à n’importe quelle distance.

Dans l’anisométropie, les personnes éprouvent une différence importante entre les erreurs de réfraction des yeux.

La presbytie survient avec l’âge. Aux environs de 40 ans, le cristallin de rigidifie. Le cristallin ne change plus de forme facilement et ne peut donc pas se concentrer sur les objets proches. A mesure que les adultes vieillissent, ils remarquent souvent une difficulté à voir les objets proches. Cette difficulté survient parce que le cristallin perd sa capacité à changer de forme.

L’aphakie est l’absence du cristallin, qui résulte d’une anomalie congénitale, d’un traumatisme de l’œil ou d’une chirurgie des yeux pour enlever une cataracte. Si la personne a eu une ablation du cristallin pour traiter des cataractes (voir Cataracte) mais n’a pas reçu un implant de cristallin, les objets paraissent flous à n’importe quelle distance.

Symptômes

Une personne souffrant d’erreur de réfraction peut remarquer que la vision est floue pour les objets éloignés, les objets proches ou pour les deux. Par exemple, l’enfant qui devient myope peut avoir des difficultés à voir le tableau à l’école. Les personnes affectées peuvent parfois souffrir de céphalées causées par le clignement des yeux ou le froncement des sourcils. Chez les enfants, le froncement des sourcils durant la lecture, le clignement excessif des yeux ou leur frottement peuvent indiquer que l’enfant souffre d’une erreur réfractive. Parfois, quand la personne fixe son regard sur quelque chose pendant un long moment, pour essayer de lire, les yeux s’assèchent, développent une démangeaison, deviennent rouges et irrités.

Diagnostic

Tout le monde doit effectuer des examens réguliers des yeux chez un ophtalmologiste (médecin spécialisé dans l’évaluation et le traitement (chirurgical ou non) des maladies des yeux) ou par un optométriste (professionnel de la santé spécialisé dans le diagnostic et le traitement des erreurs de réfraction). Cet examen des yeux doit se répéter chaque année ou tous les 2 ans. Le dépistage chez les enfants permet de détecter les erreurs de la réfraction avant qu’elles ne perturbent l’apprentissage.

Durant l’examen, une échelle visuelle de Snellen est utilisée pour déterminer l’acuité visuelle. Cette dernière est une mesure relative, évaluée par rapport à celle d’un témoin normal (emmétrope). Par exemple, une personne ayant une acuité de 3/10 voit à 6 mètres ce qu’une personne ayant une vision normale voit à 18 mètres. C’est-à-dire, la personne doit être éloignée de 6 mètres pour lire les lettres qu’une personne ayant une vision normale peut lire à 18 mètres. Bien que les erreurs de réfraction surviennent le plus souvent sur des yeux sains, il convient de pratiquer un examen de l’œil, c'est-à-dire une étude du champ visuel (voir Examens ophtalmologiques : Examen du champ visuel), de la tension oculaire et de la motricité oculaire.

Traitement

En général, le traitement des erreurs réfractives se fait par le port de verres correcteurs ( Lentilles correctrices). Cependant, certaines procédures chirurgicales et des traitements au laser peuvent modifient la courbure cornéenne et corriger les erreurs de réfraction ( Traitement chirurgical des erreurs de réfraction).

Ressources dans cet article