Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Articulations

Par Alexandra Villa-Forte, MD, MPH, Staff Physician, Center for Vasculitis Care and Research, Department of Rheumatic and Immunologic Diseases, Cleveland Clinic

Les os (deux ou plus) sont unis entre eux par les articulations. Certaines articulations ne sont normalement pas mobiles, comme celles qui se trouvent entre les os plats du crâne. D’autres articulations permettent une amplitude large et complexe de mouvements. La conformation d’une articulation détermine le degré et le sens du mouvement. Par exemple, les articulations des épaules, qui ont la forme d’une sphère mobile et d’un socle en creux et arrondi, permettent des mouvements de rotation interne et externe, ainsi que des mouvements des bras en avant, en arrière et vers l’extérieur. Les articulations de type charnière des genoux, des doigts et des orteils permettent seulement de plier (flexion) et d’étendre (extension) le membre.

Les structures constituant les articulations garantissent leur stabilité et diminuent le risque de lésions liées à leur utilisation constante. Dans une articulation, les extrémités des os sont recouvertes de cartilage, un tissu protecteur lisse, résistant et élastique, composé de collagène, d’eau et de protéoglycanes, qui réduit les frottements liés aux mouvements articulaires. (Le collagène est un tissu fibreux résistant, et les protéoglycanes sont des substances qui participent à la résilience du cartilage.) Les articulations sont également entourées d’une membrane (tissu synovial) pour former la capsule articulaire. Les cellules du tissu synovial produisent une petite quantité de liquide transparent (le liquide synovial), qui procure des nutriments au cartilage et réduit davantage le frottement pour faciliter les mouvements.

Intérieur du genou

Le genou est conçu de manière à se protéger lui-même. Il est entouré d’une capsule articulaire, à la fois suffisamment souple pour permettre le mouvement et suffisamment résistante pour maintenir l’articulation compacte. L’intérieur de la capsule est tapissé de tissu synovial, qui sécrète du liquide synovial destiné à lubrifier l’articulation. Le cartilage résistant à l’usure, qui recouvre les extrémités de l’os de la cuisse (fémur) et de l’os de la jambe (tibia), réduit le frottement lors des mouvements. Des coussinets de cartilage (ménisques) servent d’amortisseurs entre les deux os et contribuent à répartir le poids corporel sur l’articulation. Des poches remplies de liquide (bourses) réduisent le frottement en offrant un amortissement entre les structures comme le tibia et le tendon inséré sur la rotule (tendon rotulien). Cinq ligaments situés sur les côtés et la partie postérieure du genou renforcent la capsule articulaire, ce qui augmente la stabilité. La rotule protège la partie antérieure de l’articulation.

Ressources dans cet article