Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Arthrose de la main

Par David R. Steinberg, MD, Associate Professor, Department of Orthopaedic Surgery, and Director, Hand and Upper Extremity Fellowship, Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania

L’arthrose de la main entraîne un gonflement, une douleur et parfois la formation de kystes sur les articulations des doigts (en particulier les articulations distales).

L’arthrose de la main se manifeste par des excroissances osseuses sur l’articulation distale des doigts (nodosités d’Heberden) et sur l’articulation centrale des doigts (nodules de Bouchard). Ces articulations et la base du pouce se raidissent et deviennent parfois douloureuses. En général, les poignets et les articulations métacarpophalangiennes ne sont pas atteints. Les articulations touchées peuvent perdre leur alignement.

Diagnostic

En général, les médecins posent le diagnostic à partir d’un examen. La déformation peut être observée sur des radiographies. Contrairement à la polyarthrite rhumatoïde, les résultats des analyses de sang destinées à mesurer l’inflammation (comme la vitesse de sédimentation [VS] et le nombre de globules blancs) sont généralement normaux, quelle que soit la gravité de la maladie.

Traitement

Le traitement peut comprendre des exercices de mobilisation articulaire en eau chaude afin de réduire la douleur lors des mouvements et pour donner la plus grande souplesse possible aux articulations, l’application intermittente d’orthèses pour éviter les déformations et l’administration d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) afin de réduire la douleur et la tuméfaction. Parfois, en cas d’atteinte articulaire grave, il peut être nécessaire d’injecter des corticostéroïdes afin de réduire la douleur et d’augmenter la motricité. Dans de rares cas, dans les formes d’arthrose évoluée et si les traitements ne sont pas efficaces, on peut procéder à la reconstruction ou à la fusion chirurgicale de l’articulation. La base du pouce est l’articulation de la main qui nécessite le plus souvent une intervention chirurgicale.