Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Bursite du tendon d’Achille

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

La bursite du tendon d’Achille est l’inflammation de la poche de liquide (bourse séreuse) située entre la peau du talon et le tendon d’Achille (bursite postérieure du tendon d’Achille) ou en avant de l’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum (bursite antérieure du tendon d’Achille, bursite rétro-calcanéenne).

  • Les symptômes typiques sont le gonflement, la chaleur et une zone sensible en arrière du talon.

  • Le diagnostic est posé d’après les symptômes, un examen et parfois des radiographies.

  • Le traitement vise à soulager l’inflammation et, selon la localisation de la bursite du tendon d’Achille, l’élimination de la pression en arrière du talon.

Le tendon d’Achille rattache les muscles du mollet au calcanéum. La bursite postérieure du tendon d’Achille est souvent liée à la formation d’une excroissance osseuse appelée « maladie de Haglund » ou « pointe d’amortissement » sur le calcanéum. La bursite antérieure du tendon d’Achille est également appelée « maladie d’Albert » ou « bursite rétro-malléolaire ».

La bursite postérieure du tendon d’Achille survient surtout chez la femme jeune, mais elle peut concerner également l’homme. Marcher en exerçant des pressions répétées sur les tissus mous en arrière du talon du fait du montant rigide d’une chaussure peut provoquer ou aggraver la bursite. Les chaussures faisant saillie vers l’arrière du talon (comme les chaussures à talons hauts) peuvent entraîner une pression irritante qui entraîne le développement d’une bursite.

Bursite du talon

Normalement, le talon ne comporte qu’une seule bourse séreuse, entre le tendon d’Achille et l’os du talon (calcanéum). Cette bourse séreuse peut être inflammatoire, gonflée et douloureuse, ce qui provoque une bursite antérieure du tendon d’Achille.

Des anomalies de pression et des dysfonctionnements du pied peuvent aboutir à la formation d’une bourse protectrice entre le tendon d’Achille et le tissu cutané. Cette bourse séreuse peut être inflammatoire, gonflée et douloureuse, ce qui provoque une bursite postérieure du tendon d’Achille.

Toute situation qui comprime le tendon d’Achille peut provoquer une bursite antérieure du tendon d’Achille. Les traumatismes du talon et certaines affections, comme la polyarthrite rhumatoïde, peuvent également la provoquer.

Symptômes

Lorsque la bourse séreuse est inflammatoire après un traumatisme, les symptômes se développent brutalement en général. Lorsque la bourse séreuse se développe sans traumatisme, les symptômes peuvent se manifester progressivement. Dans les bursites du tendon d’Achille tant antérieures que postérieures, les symptômes associent habituellement un gonflement et une sensation de chaleur en arrière du talon. Une petite plaque rouge, gonflée et sensible, se forme en arrière du talon. Lorsque la bursite inflammatoire s’étend, une grosseur rougeâtre apparaît sous la peau du talon, le rendant douloureux même dans sa partie antérieure. Si la bursite postérieure du tendon d’Achille devient chronique, la partie gonflée peut être dure, remplie de liquide et rouge ou couleur chair.

Diagnostic

Le diagnostic est posé d’après les symptômes et un examen. Pour la bursite antérieure du tendon d’Achille, les radiographies permettent d’éliminer une fracture du calcanéum ou une atteinte du calcanéum provoquée par une polyarthrite rhumatoïde ou une autre arthrite inflammatoire.

Traitement

Les douleurs et l’inflammation des bursites antérieures et postérieures du tendon d’Achille peuvent céder temporairement par l’application locale de compresses chaudes ou froides, la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et par des infiltrations d’un mélange de corticostéroïdes/d’anesthésiques dans la bourse inflammatoire. Le médecin veille à ne pas injecter le mélange dans le tendon. Après ce traitement, la personne doit rester au repos. En cas d’inefficacité de ces traitements, il est possible de retirer chirurgicalement une partie du calcanéum.

Dans les bursites postérieures du tendon d’Achille, le traitement vise à réduire l’inflammation et à adapter la position du pied dans la chaussure afin de soulager la pression sur le talon et le mouvement du talon. L’insertion de talonnettes en mousse de latex ou en feutre dans la chaussure supprime la pression en rehaussant le talon. Il peut être utile de mettre en place un coussinet de protection en gel sur la bourse séreuse douloureuse ou une protection autour de la bourse enflammée et d’élargir l’arrière de la chaussure. Une chaussure spéciale, comme une basket de running conçue pour stabiliser le talon au milieu de la semelle, des dispositifs insérés dans la chaussure (orthèses) ou les deux peuvent parfois aider à contrôler le mouvement anormal du pied et du talon à l’origine de l’irritation de la partie postérieure du talon. D’autres chaussures sont dotées d’un rembourrage réduisant l’irritation de la partie postérieure du talon et du tendon d’Achille.

Ressources dans cet article