Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tendinose du muscle tibial postérieur et ténosynovite du muscle tibial postérieur

Par Kendrick Alan Whitney, DPM, Associate Professor, Department of Biomechanics, Temple University School of Podiatric Medicine

La tendinose du tibial postérieur est une usure du tendon qui passe derrière et autour de la partie interne de la cheville (tendon du tibial postérieur). La ténosynovite du tibial postérieur est une inflammation de l’enveloppe protectrice autour du tendon (gaine du tendon).

  • Le tendon du tibial postérieur peut être endommagé ou inflammé.

  • Plusieurs degrés de douleur apparaissent autour de la cheville.

  • Le diagnostic est généralement posé d’après les symptômes, un examen clinique et parfois des examens d’imagerie.

  • En fonction de la pathologie, des orthèses et une intervention chirurgicale ou un traitement visant à soulager l’inflammation peuvent être utiles.

Le tendon du tibial postérieur permet de maintenir la courbure normale du pied.

La tendinose du tibial postérieur est habituellement provoquée par une sollicitation continue excessive en raison de la façon dont la cheville bouge. Le plus souvent, la personne a une voûte plantaire peu développée et le pied à tendance à tourner vers l’extérieur lors de la marche, souvent en raison d’un surpoids. Le dysfonctionnement du tendon peut contribuer à affaisser la voûte plantaire. Le tendon peut s’user totalement et parfois de façon soudaine chez une personne jeune.

La ténosynovite du tibial postérieur commence par une inflammation soudaine de la gaine du tendon. Le tendon peut être atteint de troubles inflammatoires, tels que la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.

Symptômes

Dans la tendinose du tibial postérieur, la première manifestation est une douleur derrière la partie interne de la cheville. Avec le temps, la douleur s’aggrave et la région gonfle. La station debout normale et la marche deviennent plus difficiles. La station debout sur la pointe des pieds est généralement douloureuse et peut être impossible si le tendon est totalement rompu. Si le tendon se déchire complètement, le pied peut soudain s’aplatir (affaissement de la voûte) et la plante des pieds peut être douloureuse.

Dans la ténosynovite du tibial postérieur, la douleur survient généralement de manière soudaine et le tendon peut sembler épais et gonflé autour de la bosse située sur le côté de la cheville (malléole médiale).

Diagnostic

  • Un examen médical du médecin

  • Un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) est parfois nécessaire

Les médecins peuvent souvent poser le diagnostic sur la base des symptômes de la personne et des résultats d’un examen. Cependant, une IRM est parfois nécessaire pour confirmer le diagnostic et déterminer l’étendue de la lésion du tendon.

Traitement

  • Pour la tendinose du tibial postérieur, des orthèses, des appareils orthopédiques ou une intervention chirurgicale

  • Pour la ténosynovite du tibial postérieur, un traitement anti-inflammatoire

Pour la tendinose du tibial postérieur, les dispositifs placés dans la chaussure (orthèses) et les chevillères portées avec des chaussures ou des bottines qui maintiennent la cheville suffisent en général. Les déchirures totales sont traitées par voie chirurgicale pour restaurer la fonction normale des patients. L’intervention chirurgicale est particulièrement importante chez les personnes jeunes et actives chez lesquelles la rupture se produit brutalement.

Pour la ténosynovite du tibial postérieur, le repos et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés.