Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Bursite

Par Joseph J. Biundo, MD, Tulane Medical Center

La bursite est une inflammation douloureuse d’une bourse séreuse (une poche plate remplie de liquide, qui favorise le glissement de la peau, des muscles, des tendons et des ligaments contre les os).

  • Le mouvement est douloureux et les bourses séreuses superficielles peuvent gonfler et être sensibles.

  • La douleur autour des bourses séreuses suggère le diagnostic, mais parfois une analyse du liquide prélevé dans une bourse séreuse ou des examens d’imagerie sont nécessaires.

  • Le repos, les attelles, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et, parfois, les injections de corticostéroïdes soulagent généralement les symptômes.

Une bourse séreuse contient normalement une petite quantité de liquide, qui a un rôle de réduction de la friction et de lubrification. Les bourses séreuses réduisent le frottement et empêchent l’usure lorsqu’une structure frotte contre une autre. Certaines bourses séreuses se trouvent juste sous la peau (bourses séreuses superficielles). D’autres se trouvent sous les muscles et les tendons (bourses séreuses profondes). En cas de traumatisme ou de sollicitation excessive d’une bourse séreuse, elle peut être enflammée et du liquide peut s’accumuler dedans.

La bursite est généralement provoquée par une irritation liée à une utilisation inhabituelle ou excessive. Elle peut également être provoquée par un traumatisme, la goutte, la pseudo-goutte, la polyarthrite rhumatoïde ou certaines infections, en particulier celles provoquées par le staphylocoque doré. La cause reste souvent inconnue.

Même si la localisation la plus fréquente de la bursite est l’épaule, les bourses séreuses des coudes, des hanches (bursite trochantérienne), du bassin, des genoux, des orteils et des talons (bursite du tendon d’Achille, voir Fasciite plantaire) sont fréquemment touchés. Les personnes atteintes de bursite de l’épaule présentent généralement une inflammation des tendons autour de l’épaule (tendinite de la coiffe des rotateurs, les tendons et les autres structures qui permettent de bouger, tourner et maintenir l’épaule en place sont appelés « coiffe des rotateurs ».

Symptômes

La bursite provoque généralement une douleur et tend à limiter les mouvements, mais les symptômes spécifiques dépendent de la localisation de la bourse séreuse enflammée. Par exemple, en cas d’inflammation de l’épaule, il est difficile et douloureux d’écarter le bras du tronc (comme pour enfiler une veste). En revanche, la bursite du coude peut gonfler, mais causer une gêne limitée.

Une bursite aiguë se développe en quelques heures à quelques jours. La zone enflammée est douloureuse au mouvement ou au toucher. La peau au-dessus des bourses séreuses superficielles, comme dans le genou et le coude, peut apparaître rouge et gonflée. Une bursite aiguë causée par une infection ou la goutte ( Goutte). peut être particulièrement douloureuse et la région touchée peut être rouge et chaude.

La bursite chronique peut résulter d’épisodes répétés ou persistants de bursite aiguë ou de traumatismes répétés. Les parois de la bourse séreuse s’épaississent parfois. Si des bourses séreuses altérées sont soumises à un exercice ou des efforts inhabituels, l’inflammation a tendance à s’aggraver. Les douleurs et le gonflement de longue durée peuvent limiter le mouvement et, de ce fait, affaiblir la musculature. Les poussées de bursite chronique peuvent durer de quelques jours à quelques semaines et récidivent souvent.

Diagnostic

Un médecin suspecte une bursite si la région autour d’une bourse séreuse superficielle est douloureuse au toucher ou lorsque les mouvements de certaines articulations qui déplacent des bourses séreuses ou exercent une pression sur celles-ci provoquent une douleur. Si une bourse séreuse superficielle, en particulier au niveau du genou ou du coude, a gonflé significativement, un médecin peut prélever un échantillon de liquide de la bourse séreuse au moyen d’une aiguille. L’échantillon est analysé pour déterminer les causes de l’inflammation, comme une infection ou la goutte. En général, des radiographies ne sont effectuées que si la bursite est persistante ou chronique.

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou l’échographie peut être utilisée pour aider à confirmer la bursite d’une bourse séreuse profonde.

Traitement

Si la bursite aiguë n’est pas causée par une infection, elle est généralement traitée de la façon suivante :

  • repos

  • immobilisation temporaire de l’articulation touchée

  • application de glace sur la région douloureuse

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, voir Antalgiques non opiacés : Anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Des analgésiques plus puissants peuvent parfois être nécessaires. Souvent, le médecin peut injecter un anesthésiant local et des corticostéroïdes directement dans la bourse séreuse, en particulier si c’est l’épaule qui est atteinte. Ce traitement apporte fréquemment un soulagement pendant les quelques jours qui suivent l’injection. Il peut être nécessaire de répéter l’injection après quelques mois.

En cas de bursite aiguë grave, un corticoïde de type prednisone peut être administré par voie orale pendant quelques jours. Lorsque la douleur est apaisée, le malade peut pratiquer des exercices spécifiques pour augmenter l’amplitude de mouvement de son articulation.

Le traitement des bursites chroniques non infectieuses est similaire, même si le repos et l’immobilisation sont souvent moins efficaces.

Souvent, la kinésithérapie peut aider à restaurer la fonction articulaire. Les exercices peuvent contribuer à renforcer les muscles fragilisés et à rétablir le mouvement articulaire normal.

Les bursites infectées doivent être drainées et traitées avec des antibiotiques spécifiques contre le staphylocoque doré.

La bursite récidive souvent en cas de cause sous-jacente non traitée ni corrigée, comme la goutte, une polyarthrite rhumatoïde ou une sollicitation excessive chronique.