Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome hépato-pulmonaire

Par Mark T. Gladwin, MD, Jack D. Myers Professor and Chair, Department of Medicine;Director, University of Pittsburgh School of Medicine;Pittsburgh Heart, Lung, and Blood Vascular Medicine Institute

Le syndrome hépato-pulmonaire consiste en un faible taux d’oxygène dans le sang à cause de l’élargissement (dilatation) des petites artères des poumons qui survient chez les personnes dont la tension artérielle est élevée dans la veine qui draine le foie (veine porte).

Le syndrome hépato-pulmonaire découle de l’élargissement microscopique des artères et des veines dans les poumons des personnes atteintes d’une maladie chronique du foie. À cause de cet élargissement, la charge de travail du cœur augmente, d’où il résulte que le sang est pompé vers le corps avant d’avoir absorbé suffisamment d’oxygène, ce qui conduit à une diminution des taux d’oxygène dans le sang.

La personne éprouve un essoufflement qui empire souvent quand elle se lève et qui est soulagé quand elle s’étend. Le taux d’oxygène dans le sang diminue aussi quand la personne se lève. La plupart des personnes présentent également des symptômes de maladie chronique du foie, tels que de petites taches rouges sur la peau (angiomes stellaires).

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Souvent, échocardiographie de contraste et/ou scintigraphie pulmonaire

Les médecins suspectent un syndrome hépato-pulmonaire chez les personnes atteintes d’une maladie du foie qui développent un essoufflement (surtout quand elles sont couchées). S’ils suspectent un syndrome hépato-pulmonaire, les médecins mesurent le taux d’oxygène dans le sang en utilisant un capteur placé sur un doigt (oxymétrie de pouls). Parfois, les médecins prélèvent aussi un échantillon de sang après avoir fait respirer l’air de la pièce à la personne, puis de nouveau après lui avoir fait respirer de l’oxygène, puis ils mesurent le taux d’oxygène dans les échantillons.

Les examens qui peuvent aider à établir le diagnostic comprennent un type d’échocardiographie dans laquelle une solution est injectée par voie intraveineuse (échocardiographie de contraste) et une scintigraphie pulmonaire.

Traitement

  • Oxygène pour soulager l’essoufflement

Le traitement principal est une supplémentation en oxygène pour soulager l’essoufflement. La somatostatine, qui réduit l’élargissement des vaisseaux sanguins, peut être utile chez certaines personnes. Le syndrome hépato-pulmonaire peut régresser après une greffe de foie ou si la maladie du foie sous-jacente régresse.