Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des maladies pulmonaires auto-immunes

Par Marvin I. Schwarz, MD, James C. Campbell Professor of Pulmonary Medicine, University of Colorado Denver

Une fonction importante du système immunitaire est de lutter contre les infections. À cette fin, le système immunitaire reconnaît les micro-organismes comme étant étrangers à la personne et produit des protéines (anticorps) qui s’attachent aux micro-organismes de manière à ce qu’ils puissent être éliminés du corps.

Dans les maladies auto-immunes, l’organisme réagit à tort contre les propres tissus de la personne comme s’ils étaient étrangers et qu’ils causaient une infection. Dans les maladies auto-immunes qui affectent les poumons, le système immunitaire attaque et endommage le tissu pulmonaire. Différentes parties des poumons peuvent être affectées et différents symptômes peuvent se produire. Par exemple, dans le lupus (lupus érythémateux systémique), la muqueuse des poumons peut devenir enflammée, ce qui provoque une douleur thoracique, et les vaisseaux sanguins des poumons peuvent être enflammés, ce qui entraîne la présence de sang lors de la toux (hémoptysie). Dans la sclérose systémique (sclérodermie), des cicatrices se forment dans le tissu pulmonaire et des problèmes respiratoires se produisent. Les maladies auto-immunes qui touchent les poumons touchent également souvent d’autres organes, en particulier les reins.

Les maladies auto-immunes pulmonaires importantes incluent l’hémorragie alvéolaire diffuse, qui implique un saignement dans les poumons, et le syndrome pneumo-rénal, qui implique un saignement dans les poumons ainsi qu’une dysfonction rénale. Le syndrome de Goodpasture se produit quand une maladie auto-immune particulière cause un syndrome pneumo-rénal.