Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Épreuves d’effort

Par Noah Lechtzin, MD, MHS, Associate Professor of Medicine and Director, Adult Cystic Fibrosis Program, Johns Hopkins University School of Medicine

Les médecins peuvent utiliser les épreuves d’effort pour évaluer les personnes potentiellement atteintes d’une maladie pulmonaire. Ces tests diffèrent des épreuves ergométriques réalisées pour diagnostiquer des troubles cardiaques ( Épreuve d'effort). Les deux formes les plus courantes des épreuves d’effort sont le test de marche en 6 minutes et l’épreuve d’effort cardio-pulmonaire complète.

Test de marche en 6 minutes

Cette épreuve simple mesure la distance maximale qu’une personne peut marcher à sa propre vitesse en 6 minutes sur une surface plane. Ce test évalue la fonction globale de la personne, mais si la capacité d’exercice de la personne est réduite, il n’indique pas quels organes et systèmes individuels (à savoir, le cœur, les poumons, les muscles, les os ou d’autres organes et systèmes) constituent le facteur limitant. Il n’évalue pas non plus l’effort de la personne. Ce test est utilisé avant et après une transplantation pulmonaire et une chirurgie de réduction pulmonaire, afin de contrôler la réponse aux traitements et la rééducation pulmonaire, et de prédire le risque d’invalidité ou de décès chez les personnes atteintes de troubles cardiaques et pulmonaires.

Épreuve d’effort cardio-respiratoire

Ce test informatisé analyse la fonction cardiaque et fournit des informations telles que la quantité d’air qui circule à travers les poumons, la quantité de dioxyde de carbone produite et le rendement des poumons pour apporter l’oxygène dans le sang et en retirer le dioxyde de carbone. Ce test est effectué pendant que la personne est au repos et pendant qu’elle s’exerce sur un tapis roulant ou un vélo ergométrique. L’intensité de l’exercice est augmentée graduellement jusqu’à ce que les symptômes empêchent de continuer l’exercice.

L’épreuve d’effort cardio-respiratoire détermine essentiellement si la capacité à l’exercice d’une personne est normale ou réduite et, lorsque c’est le cas, indique si la réduction provient de problèmes cardiaques et/ou pulmonaires ou d’un déconditionnement. Ce test détecte les problèmes à un stade plus précoce que ne le feraient des tests moins complets ou qui seraient effectués seulement au repos.

Les médecins peuvent aussi utiliser l’épreuve d’effort cardio-respiratoire pour contrôler la réponse d’une personne au traitement et fournir un guide pour les exercices dans les programmes de rééducation pulmonaire.