Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Insertion d’un drain thoracique

(thoracostomie)

Par Noah Lechtzin, MD, MHS, Associate Professor of Medicine and Director, Adult Cystic Fibrosis Program, Johns Hopkins University School of Medicine

L’insertion d’un drain thoracique (également appelée thoracostomie) est l’insertion d’un tube dans l’espace entre le poumon et la paroi thoracique (appelé espace pleural). Cette procédure est réalisée pour drainer l’air de cet espace si le poumon est collabé (affection appelée pneumothorax). Parfois, elle est aussi pratiquée pour drainer le liquide de l’espace pleural (épanchement pleural), particulièrement s’il y a une accumulation continuelle de liquide qui rend impossible un drainage en une seule fois.

L’insertion d’un tube thoracique s’effectue sur une personne éveillée, bien que parfois sous sédatif. Le médecin anesthésie la zone entre deux côtes, puis pratique une petite incision et insère le tube. Le tube est relié à un dispositif de succion. Habituellement, une radiographie du thorax est réalisée après l’insertion du drain afin de confirmer que celui-ci est bien positionné. Les complications sont peu fréquentes et rarement graves. Elles peuvent comporter une douleur thoracique, une ponction des poumons ou du diaphragme, une accumulation d’air sous la peau et une infection. Si une grande quantité de liquide qui a été présente pendant des semaines à des mois est retirée rapidement, le liquide peut s’accumuler dans le poumon même (œdème pulmonaire). À l’occasion, il est nécessaire de remplacer un tube parce qu’il se tord, se déloge ou devient obstrué à cause d’un caillot sanguin.