Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Douleur scrotale

Par Anuja P. Shah, MD, David Geffen School of Medicine at UCLA;Harbor-UCLA Medical Center

Une douleur au niveau du scrotum (la poche qui entoure et protège les testicules) peut survenir chez les personnes de sexe masculin à tout âge, des nouveau-nés jusqu’aux personnes âgées. Les testicules sont très sensibles, et donc même des lésions mineures peuvent provoquer douleur ou gêne.

Causes

La douleur peut être directement liée aux testicules ou être provoquée par des troubles du scrotum, de l’aine ou de l’abdomen.

Causes fréquentes

Les causes les plus fréquentes d’une douleur soudaine dans le scrotum comprennent :

  • Torsion du testicule (torsion testiculaire)

  • Torsion de l’appendice testiculaire (un petit fragment de tissu fixé sur le testicule)

  • Inflammation de l’épididyme (épididymite)

Une torsion testiculaire ( Torsion testiculaire) survient lors de la torsion d’un testicule sur son cordon spermatique. La torsion obstrue le flux sanguin vers le testicule, provoquant une douleur et entraînant parfois la mort du testicule. La torsion testiculaire est plus fréquente chez les nouveau-nés et après la puberté. La torsion peut également survenir dans l’appendice testiculaire, un petit fragment de tissu fondamentalement dépourvu de fonctions qui subsiste du développement de l’embryon. De même que la torsion testiculaire, la torsion de l’appendice testiculaire peut obstruer le flux sanguin et provoquer une douleur. La torsion de l’appendice testiculaire est plus fréquente chez les garçons de 7 à 14 ans.

L’épididymite ( Épididymite et orchiépididymite) est une inflammation du conduit enroulé au-dessus du testicule dans lequel le sperme mûrit. L’épididymite est la cause la plus fréquente de douleur scrotale chez ’les adultes. L’épididymite est généralement provoquée par une infection, typiquement une infection sexuellement transmissible. Toutefois, il n’y a parfois pas d’infection. Dans de tels cas, les médecins pensent que l’inflammation de l’épididyme est due à l’inversion du sens du flux urinaire vers l’épididyme, peut-être à la suite d’un effort (lorsque, par exemple, on soulève du poids).

Causes moins fréquentes

Il existe un grand nombre de causes moins fréquentes. Les causes moins fréquentes comprennent :

  • Une hernie à l’aine (hernie inguinale)

  • Une infection du testicule (une orchite), généralement provoquée par les oreillons ou un autre virus

  • Une douleur ayant pour origine un trouble abdominal (tel qu’un calcul rénal ou une appendicite)

  • Lésion

Les troubles dangereux qui provoquent parfois une douleur scrotale comprennent la rupture d’un anévrisme de l’aorte abdominale et une infection nécrosante du périnée, la région située entre les organes génitaux et l’anus, dénommée gangrène de Fournier. Le cancer du testicule n’est que rarement douloureux.

Évaluation

Les informations suivantes peuvent permettre aux personnes de décider quand des soins médicaux immédiats s’avéreront nécessaires et de savoir à quoi s’attendre au cours des examens.

Signes avant-coureurs

Chez les hommes souffrant d’une douleur scrotale, certains symptômes et caractéristiques sont une source d’inquiétude. Ceux-ci incluent

  • Douleur forte et soudaine

  • Gonflement du scrotum ou de la région de l’aine, en particulier un gonflement ne pouvant pas être réduit et accompagné d’une douleur sévère et de vomissements

  • Ampoules et/ou décoloration rouge ou noire du scrotum ou de la région située entre le pénis et l’anus

  • Symptômes de maladie grave, tels que forte fièvre, détresse respiratoire, sueurs, vertiges ou confusion

Quand consulter un médecin

Les hommes ou les garçons présentant des signes de mise en garde ou présentant une forte douleur doivent consulter immédiatement un médecin parce que certaines causes de douleur peuvent entraîner la perte d’un testicule ou d’autres complications graves. Les personnes ne présentant pas de signes de mise en garde doivent consulter un médecin dans un délai d’un ou deux jours.

Que font les médecins

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux des personnes puis procèdent à un examen clinique. Ce qu’ils trouvent par le recueil des antécédents médicaux et au cours de l’examen clinique suggère souvent une cause de la douleur scrotale ainsi que les examens pouvant s’avérer nécessaires (voir Tableau, ci-dessus).

Les médecins posent les questions suivantes :

  • Où se situe la douleur

  • Depuis combien de temps est-ce douloureux

  • S’il y a des lésions dans la région de l’aine

  • Antécédents sexuels de l’homme

  • S’il y a des problèmes au moment de la miction (tels que brûlures ou écoulements)

  • S’il y a des troubles susceptibles de déplacer la douleur jusqu’à l’aine

Bien que l’examen clinique se concentre sur les organes génitaux, la région de l’aine et l’abdomen, les médecins recherchent également ailleurs des signes ’de troubles pouvant entraîner une douleur ressentie au niveau du scrotum. Les médecins cherchent tout d’abord à identifier des troubles nécessitant un traitement immédiat. L’apparition et la nature de la douleur ainsi que l’âge des personnes peuvent fournir des indices sur la cause.

Quelques causes et caractéristiques de la douleur scrotale

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Torsion testiculaire (torsion du testicule)

Douleur forte et constante débutant soudain dans un testicule

Un testicule pouvant être remonté plus haut que l’autre

Survenant le plus souvent chez les nouveau-nés et les garçons après la puberté mais parfois chez les adultes

Échographie

Torsion de l’appendice testiculaire (torsion d’un petit fragment de tissu fixé sur le testicule)

Douleur se développant généralement sur plusieurs jours et se situant dans la partie supérieure du testicule

Parfois gonflement autour du testicule

Survenant typiquement chez les garçons de 7 à 14 ans

Échographie

Épididymite (inflammation de l’épididyme) ou orchi-épididymite (inflammation de l’épididyme et du testicule).

La douleur se manifeste progressivement ou soudainement dans l’épididyme et parfois dans le testicule

Éventuellement mictions fréquentes, ou douleur ou brûlure pendant la miction

Éventuellement chez les hommes ayant récemment soulevé des poids lourds ou ayant fait des efforts importants

Souvent gonflement du scrotum

Parfois écoulement du pénis

Survenant typiquement chez les garçons après la puberté et chez les hommes

Analyses et cultures d’urine

Parfois examens pour dépister d’éventuelles maladies sexuellement transmissibles

Lésion

Chez les hommes ayant subi une lésion aux organes génitaux

Souvent gonflement du scrotum

Échographie

Hernie inguinale (hernie à l’aine)

Typiquement chez les hommes ayant présenté une grosseur indolore à l’aine depuis longtemps, souvent chez ceux dont on sait déjà qu’ils ont une hernie

Une grosseur qui

  • Est souple à la palpation et qui a l’aspect d’un ballon

  • Typiquement leur taille augmente lorsque ’les hommes sont debout ou que la pression sur l’abdomen s’accroît (par exemple, lorsqu’ils poussent comme s’ils étaient à la selle ou comme s’ils soulevaient un poids lourd)

  • Disparaît parfois en position allongée

  • Peut parfois être repoussée dans la cavité abdominale

Une douleur qui se manifeste progressivement ou soudainement, typiquement quand la grosseur ne peut pas être repoussée dans la cavité abdominale

Uniquement examen médical

Douleur projetée (par exemple, douleur provenant d’un anévrisme de l’aorte abdominale, de calculs dans les voies urinaires, d’une pression sur les racines nerveuses rachidiennes dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, d’une appendicite, d’une tumeur ou d’une douleur survenant après le traitement d’une hernie)

Résultats normaux décelés au cours de l’examen du scrotum

Parfois sensibilité abdominale

En fonction des résultats de l’examen et de la cause suspectée

Orchite (infection du testicule), généralement due à un virus, tel que le virus des oreillons

Douleur dans le scrotum et à l’abdomen, nausées et fièvre

Gonflement et parfois rougeur du scrotum

Analyses sanguines répétées afin de mesurer les anticorps contre le virus que l’on suspecte être en cause

Infection nécrosante du périnée (la région située entre les organes génitaux et l’anus), dénommée gangrène de Fournier

Douleur intense, aspect d’e souffrance, fièvre et parfois confusion, détresse respiratoire, sueurs ou vertiges

Rougeur dans le scrotum ou ampoules ou tissus morts dans la région génitale

Parfois chez les hommes ayant récemment subi une intervention chirurgicale abdominale

Plus fréquent chez les hommes âgés souffrant de diabète, de maladie artérielle périphérique ou des deux

Un examen clinique suffit généralement

Parfois examens d’imagerie

*Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

Tests

La nécessité des analyses dépend de ce que les médecins découvrent par l’étude des antécédents médicaux et l’examen clinique. Toutefois, certains examens sont typiquement effectués.

  • Analyses et cultures ’d’urine

  • Examens pour dépister d’éventuelles maladies sexuellement transmissibles

  • Échographie Doppler couleur si une torsion testiculaire semble possible

Une intervention chirurgicale en temps voulu de la torsion testiculaire est essentielle, de sorte que lorsque les médecins sont très inquiets et pensent à une torsion testiculaire, il est possible qu’ils pratiquent une intervention chirurgicale immédiatement au lieu de procéder à des examens.

Traitement

Le meilleur traitement de la douleur scrotale est le traitement de la cause de la douleur. Par exemple, une torsion testiculaire, une hernie étranglée et une infection nécrosante requièrent qu’il soit procédé rapidement à une intervention chirurgicale.

Les médecins peuvent prescrire des analgésiques, tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des opiacés, pour soulager les fortes douleurs.

Aspects essentiels concernant les personnes âgées

Les torsions testiculaires sont rares chez les personnes âgées. Quand elles surviennent, les symptômes peuvent être inhabituels, rendant le diagnostic plus difficile. L’épididymite et l’orchite sont plus fréquentes chez les personnes âgées. Les maladies sexuellement transmissibles sont moins souvent la cause d’une épididymite. Occasionnellement, une hernie inguinale, une perforation du côlon ou des calculs rénaux (coliques néphrétiques) peuvent provoquer une douleur scrotale chez les hommes âgés.

Points-clés

  • Une torsion testiculaire est la considération première chez les hommes qui présentent de façon soudaine une douleur scrotale, en particulier chez les enfants et les adolescents.

  • L’épididymite est la cause la plus fréquente douleur scrotale chez ’les hommes, en particulier chez ceux présentant un écoulement ou ressentant une brûlure ou une douleur à la miction.

  • Les médecins peuvent intervenir chirurgicalement au lieu de procéder à des examens par imagerie s’ils sont particulièrement inquiets et suspectent une torsion testiculaire.

  • Une douleur scrotale peut être causée par une douleur provenant de l’abdomen.

Ressources dans cet article