Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Kystes rénaux acquis

Par Navin Jaipaul, MD, MHS, Loma Linda University School of Medicine;VA Loma Linda Healthcare System

Il arrive parfois qu’une ou plusieurs poches remplies de liquide (kystes) se développent dans les reins sans causer de problèmes rénaux graves.

Les kystes acquis ne causent généralement pas de symptômes et n’affectent pas la fonction rénale. Les personnes peuvent développer un seul kyste ou de nombreux kystes dans un rein ou dans les deux reins.

On ne connaît pas la cause des kystes uniques ni en général celle des kystes multiples. Cependant, les kystes multiples sont plus fréquents chez les personnes atteintes de maladie rénale chronique, surtout chez celles qui sont dialysées depuis de nombreuses années. Plus de 50 % des personnes traitées par dialyse depuis plus de 10 ans développent des kystes.

Les kystes acquis ne causent généralement pas de symptômes, mais parfois les personnes ont du sang dans l’urine (hématurie), une douleur au flanc ou une infection (causant typiquement de la fièvre et une douleur au flanc). Les personnes qui ont des kystes acquis, en particulier les personnes avec un rein greffé ou qui sont traitées par dialyse depuis des années, présentent un risque de cancer du rein. Pour cette raison, certains médecins utilisent l’échographie ou la tomodensitométrie (TDM) afin de surveiller périodiquement les personnes qui ont des kystes acquis.

Le plus souvent, les kystes acquis sont détectés quand une TDM ou une échographie est réalisée pour une autre raison.

Les kystes qui causent une infection ou un saignement persistant peuvent nécessiter un drainage ou, dans de rares cas, une opération pour retirer une partie du rein ou même le rein entier (néphrectomie partielle ou complète).