Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Thrombose veineuse rénale

Par Zhiwei Zhang, MD, Associate Professor of Medicine;Attending Nephrologist, Loma Linda University;VA Loma Linda Healthcare System

La thrombose veineuse rénale est l’obstruction par un caillot sanguin de la veine rénale qui permet le retour du sang rénal.

  • Le caillot peut endommager les reins.

  • Les symptômes peuvent être minimes à moins que le caillot ne se développe soudainement.

  • Le diagnostic est posé avec une angiographie par résonance magnétique, une échographie Doppler ou une angiographie par tomodensitométrie.

  • Le traitement peut comprendre des anticoagulants, des médicaments visant à dissoudre les caillots (fibrinolytiques) et le retrait du caillot.

Chez les adultes, la cause la plus courante de thrombose veineuse rénale est le

  • Syndrome néphrotique

Dans le syndrome néphrotique ( Syndrome néphrotique), de grandes quantités de protéines se perdent dans l’urine et le sang a une tendance accrue à former des caillots.

La thrombose veineuse rénale peut aussi être provoquée par un cancer du rein ou par des affections qui provoquent une compression de la veine rénale (par exemple, une tumeur) ou de la veine cave inférieure dans laquelle s’écoule la veine rénale. D’autres causes possibles sont des troubles de la coagulation du sang (hypercoagulabilité), une vascularite, un lupus érythémateux systémique (lupus), une drépanocytose ou un diabète qui affecte le rein, l’utilisation d’un contraceptif par voie orale, une lésion, l’abus de cocaïne ou, rarement, une thrombophlébite migratrice – une pathologie dans laquelle une coagulation survient séquentiellement dans différentes veines de tout l’organisme.

Symptômes

La thrombose veineuse rénale survient le plus souvent chez les adultes. Chez les adultes, l’apparition et l’évolution sont en général progressives et asymptomatiques. Un fragment du caillot qui se détache de la veine rénale et atteint le poumon constitue parfois un indice pour les médecins (embolie pulmonaire, Embolie pulmonaire). Celle-ci provoque une douleur thoracique aiguë, qui s’aggrave lors de l’inspiration, associée à une dyspnée. Chez d’autres personnes, la production d’urine diminue.

Chez la plupart des enfants et chez quelques adultes, l’apparition et l’évolution sont généralement soudaines. La douleur, qui est souvent le premier symptôme, se situe en général derrière les côtes inférieures et sur les hanches. Les personnes peuvent présenter de la fièvre, des nausées, des vomissements, une diminution de la production d’urine et du sang dans l’urine.

Diagnostic

Les analyses de sang peuvent révéler une diminution de la capacité des reins à traiter et excréter les déchets de l’organisme (insuffisance rénale). On pratique également des analyses d’urine en routine.

Une angiographie par résonance magnétique (RM), une échographie Doppler et une angiographie par tomodensitométrie (TDM) sont des examens dont les médecins font usage pour diagnostiquer la thrombose veineuse rénale. L’angiographie par RM et l’angiographie par TDM sont très précises et ne nécessitent pas l’insertion d’un cathéter dans une artère ou une veine profonde de l’organisme. L’échographie n’est pas aussi précise, mais demeure sans danger. Si l’obstruction survient soudainement, l’échographie montre une augmentation de volume du rein. Une échographie Doppler peut montrer une absence de sang circulant dans la veine rénale. Une radiographie de la veine cave inférieure ou de la veine rénale prise après injection d’un colorant radio-opaque dans une artère ou une veine profonde (veinographie) constitue l’examen le plus précis mais peut provoquer le détachement de caillots et leur migration dans le flux sanguin, devenant des emboles, ce qui peut provoquer des complications.

Pronostic

Le pronostic dépend de la cause de la thrombose, des complications et du degré d’atteinte rénale. La mort par thrombose de la veine rénale est rare. Elle est en général secondaire à un trouble mortel sous-jacent, ou à une complication, comme l’embolie pulmonaire. Les effets sur la fonction rénale sont déterminés par l’atteinte d’un ou des deux reins, la possibilité de rétablir le flux sanguin et l’état de la fonction rénale avant que l’obstruction ne survienne.

Traitement

Le trouble sous-jacent est traité. Le traitement de première intention est le traitement anticoagulant, qui améliore en général la fonction rénale en prévenant le développement d’autres thrombus et peut diminuer le risque d’embolie pulmonaire. Parfois, un cathéter est inséré dans la veine pour administrer un médicament qui dissout les caillots (fibrinolytique) ou pour retirer le caillot (une intervention dénommée thrombectomie). Ces nouveaux traitements deviennent plus répandus mais ne font pas encore partie de la routine. Le recours à la chirurgie pour l’élimination d’un caillot de la veine rénale n’a lieu que rarement. L’ablation d’un rein n’a lieu que rarement, uniquement en cas de complications, telles qu’une augmentation de la tension artérielle.