Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Abcès parapharyngé

Par Clarence T. Sasaki, MD, The Charles W. Ohse Professor of Surgery and Director, Yale Larynx Lab, Yale University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Un abcès parapharyngé est un abcès profond du cou. Les symptômes comprennent de la fièvre, des douleurs pharyngées, une odynophagie et une tuméfaction dans le cou jusqu'à l'os hyoïde. Le diagnostic repose sur la TDM. Le traitement repose sur les antibiotiques, le drainage.

L'espace parapharyngé (pharyngomaxillaire) est latéral par rapport au muscle constricteur pharyngé supérieur et interne par rapport au muscle masséter. Cette cavité est reliée à tous les autres principaux espaces et fascia du cou et est divisée en compartiments postérieur et antérieur par l'apophyse styloïde. Le compartiment postérieur contient l'artère carotide, la veine jugulaire interne et de nombreux nerfs. Les infections dans l'espace parapharyngé débutent habituellement dans les amygdales ou le pharynx, bien qu'une dissémination locale à partir de sources odontogènes et des ganglions puissent survenir.

La tuméfaction de l'abcès peut compromettre la liberté des voies respiratoires. L'abcès de l'espace postérieur peut s'ouvrir dans l'artère carotide ou être responsable d'une thrombophlébite septique de la veine jugulaire interne (syndrome de Lemierre).

Symptomatologie

La plupart des patients ont de la fièvre, des douleurs pharyngées, une odynophagie et une tuméfaction dans le cou jusqu'à l'os hyoïde.

Les abcès limités à la loge antérieure sont caractérisés par un trismus avec induration le long de l'angle du maxillaire et saillie interne de l'amygdale et de la paroi pharyngée externe.

Les abcès de l'espace postérieur entraînent une tuméfaction qui est au premier plan dans la paroi pharyngée postérieure. Le trismus est minime. Les abcès postérieurs peuvent impliquer des structures à l'intérieur de la loge carotidienne, pouvant entraîner des frissons, une fièvre élevée, une bactériémie, des déficits neurologiques et éventuellement une hémorragie massive par rupture de l'artère carotide.

Diagnostic

  • TDM

Le diagnostic est évoqué en cas d'infection du cou profonde et mal définie ou d'autres symptômes caractéristiques et il est confirmé par la TDM avec injection de produit de contraste.

Traitement

  • Antibiotiques à large spectre (p. ex., ceftriaxone, clindamycine)

  • Drainage chirurgical

Le traitement peut nécessiter le contrôle des voies respiratoires. Les antibiotiques à large spectre parentéraux (p. ex., ceftriaxone, clindamycine) et un drainage chirurgical sont en général nécessaires. Les abcès postérieurs sont drainés par voie externe à travers la fosse sous-maxillaire. Des abcès antérieurs peuvent souvent être drainés à travers une incision intra-orale. Plusieurs jours d'antibiotiques parentéraux adaptés à la culture sont nécessaires après le drainage, suivis de 10 à 14 jours d'antibiotiques. Parfois, les petits abcès peuvent être traités par des antibiotiques IV seuls.

Ressources dans cet article