Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Déviation et perforation de la cloison nasale

Par Marvin P. Fried, MD, Professor and University Chairman, Department of Otorhinolaryngology-Head and Neck Surgery, Montefiore Medical Center, The University Hospital of Albert Einstein College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les déviations de la cloison nasale dues à des anomalies du développement ou à des traumatismes sont fréquentes mais restent souvent asymptomatiques et n'exigent aucun traitement. La déviation symptomatique de la cloison est responsable d'obstructions nasales et prédispose aux sinusites (en particulier lorsque la déviation obstrue l'ostium d'un sinus) et aux épistaxis par effet asséchant de l'air circulant. Les autres symptômes peuvent comprendre des douleurs faciales, des céphalées et une respiration bruyante la nuit.

La déviation septale est habituellement évidente à l'examen, bien que la rhinoscopie antérieure avec un bon éclairage ne soit pas toujours suffisante. Le traitement consiste en une septoplastie (reconstruction septale).

Les ulcères et les perforations septales peuvent faire suite à une chirurgie nasale; des traumatismes répétés, tels que le grattage gratter le nez chronique; les piercings; l'exposition à des toxiques (p. ex., acides, chrome, phosphore, cuivre présents dans l'air); prise chronique de cocaïne; les pulvérisations nasales chroniques (y compris les corticostéroïdes et la phényléphrine des médicaments en vente libre ou des pulvérisations d'oxymétazoline); prise d'O2 par voie nasale; ou maladies telles que tuberculose, syphilis, lèpre, lupus érythémateux disséminé et la granulomatose avec polyangéïte (anciennement appelée granulomatose de Wegener).

Des croûtes sur les bords du nez et des épistaxis répétées qui peuvent être graves, peuvent en résulter. De petites perforations peuvent être la cause d'un sifflement. La rhinoscopie ou la nasofibroscopie antérieure peuvent visualiser les perforations septales. La pommade locale à la bacitracine ou à la mupirocine réduit les croûtes, de même que le sérum physiologique en pulvérisation nasale. Les perforations septales symptomatiques sont parfois réparées avec des lambeaux de muqueuse septale ou buccale; la fermeture de la perforation avec un bouton septal en silicone est une option fiable.

Ressources dans cet article